Magazine Environnement

Biocarburants : le Brésil multiplie les accords avec l'Europe du Nord

Publié le 20 septembre 2007 par François
Luiz_Inacio_Lula_da_SilvaLa semaine dernière, le Brésil a conclu une série d'accords bilatéraux avec l'ensemble des pays scandinaves afin notamment de renforcer les exportations de biocarburants vers ces pays, tout en facilitant les investissements étrangers au Brésil, et la coopération dans la recherche sur les bioénergies.
La tournée du président Lula a commencé lundi 10 septembre en Finlande, où des représentants des deux pays ont signé un accord de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ce dernier s'inscrivait dans le cadre d'un mécanisme du protocole de Kyoto, qui permet au pays riches de remplir leurs objectifs de réduction des gaz à effet de serre (GES) en investissant dans des projets qui réduisent les émissions dans les pays en voie de développement. Rappelons que le protocole de Kyoto a fixé en moyenne sur la période 2008-2012 un objectif de réduction global des GES pour l'ensemble des pays riches de 5,2 % par rapport à leur niveau de 1990. Par ailleurs, la visite du président brésilien visait également à développer les achats de biocarburants brésiliens par le pays nordique.
Mardi, Lula s'est rendu en Suède, où il a signé avec le Premier ministre Fredrik Reinfeldt un accord concernant la recherche et la coopération en matière de bioénergie. Cette accord donnera lieu dès le 1er janvier 2009 à la suppression de la "taxe spéciale" sur l'éthanol introduite début 2006. Les échanges commerciaux entre la Suède et le Brésil ont atteint 10 milliards de couronnes suédoises (1,068 milliard d'euros) en 2006.
Jeudi, le président a poursuivi son périple au Danemark. Lula y a rencontré le Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen, avec lequel il a conclu un accord destiné à promouvoir la coopération entre les entreprises et les institutions de recherche des deux pays dans le domaine de l'énergie propre. Ce fût l'occasion pour le groupe danois Novozymes (enzymes industrielles) de conlure un accord avec le centre de technologie de la canne à sucre, Centro de Tecnologia Canavieira (CTC), où il contribuera avec sa technologie d'enzymes à développer le bioéthanol de la bagasse (résidu fibreux obtenu de la canne à sucre). Entre 2003 et 2006, les exportations danoises vers le Brésil ont doublé pour atteindre 1,9 milliard de couronnes danoises (254 millions d'euros) et les importations de ce pays ont totalisé 1,7 milliard (227 millions d'euros) en 2006. De même, les investissements danois dans ce pays ont presque triplé à un milliard d'euros.
Enfin, en marge de la visite de Lula en Norvège de vendredi, les compagnies pétrolières norvégienne Statoil et brésilienne Petrobras ont signé un accord de coopération couvrant la prospection et la production d'hydrocarbures ainsi que les biocarburants. L'accord prévoit notamment que les deux groupes étudieront ensemble la possibilité de développer des gisements de pétrole et de gaz naturel au Brésil et à l'international. De plus, la coopération avec Petrobas permettra à Statoil d'explorer la possibilité de produire du bioéthanol, de développer de nouvelles technologies et de participer à la définition des standards de certification. Depuis 2003, les deux entreprises sont aussi liées par un accord de partage de technologie dans les opérations de forage, d'exploration et d'exploitation sous-marine.
Une semaine chargée pour le président brésilien !
Source : AFP

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


François 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte