Magazine

Au creux du nid

Publié le 20 septembre 2007 par Didier T.

Photo : Paul Wakefield
Demain je vais voir ma maman.
Je lui ai acheté du parfum.
Cadeau.
Pour la meilleure des mamans.
J’ai beaucoup de chance.
C’est juste que parfois je ne sais tout simplement pas dire je t’aime. Alors, bon, je fais un cadeau ou je prononce la phrase fatale en plein milieu d’une conversation qui n’a rien à voir. J’espère qu’elle détecte les messages.
Les mamans, de toute façon, c’est fait pour ça, aussi, détecter les messages.
Depuis quelques jours, le soir, je suis un petit peu malheureuse, ça j’espère qu’elle ne détectera pas.
De toute façon je dirai que je suis fatiguée ou j’inventerai une maladie qui expliquera ma mauvaise mine. Mentir c'est aimer aussi. Quand ma grand mère est partie il y avait ces photograpies noires, ces radios médicales, qui disaient que le cancer était partout et qu'il ne restait que quelques jours. Elle me disait, que quand elle rentrerait, elle serait fatiguée et que je ne pourrais pas écouter de musique. Et je répondais, oui d'accord.Publié par les diablotins

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier T. 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog