Magazine Entreprendre

Administration et production

Publié le 21 septembre 2007 par Peaudeb

18 heures, manifestation dans une collectivité territoriale. Une demi-heure de retard général... Mais costumes de très haute facture. Le sombre est de rigueur, la cravate, la chemise claire. Nous sommes au coeur de la fonction publique et territoriale. Chacun des invités dirige une structure administrative, un organisme, une direction d'une administration. Ils sont souriants, ravis contents. On remet des prix de la création d'entreprise. Ils sont convaincus de leur utilité fondamentale... Aucun doute existentiel. sans eu, rien ne fonctionnerait. POurtant, lorsque je pose une question précise, le "directeur" me prie d'interroger son site internet.."très complet"...

Voire..

Pourtant, parmi ces jeunes pousses primées, combien réussiront à payer les charges qui rémunèrent tous ces étages de la fonction publique, tous ces organismes, tous ces directeurs et directions dont la rémunération incombe toujours aux producteurs, dont les marges s'effritent et dont la rémunération couvre à peine les couts de production.. Non pas que ces organismes soient inutiles, bien que le monde ait longtemps tourné sans eux. Mais leur valeur ajoutée est-elle en relation avec leur couts? Ou plus directement, avons nous encore les moyens de rétribuer ces organismes qui se multiplient comme des métastases.

Il me semble qu'insidieusement, nous sommes passés à l'ère où ces organismes se justifient les uns les autres par leur seule existence. Ou dit autrement, même s'il n'y avait plus de secteur privé, il leur faudrait du temps pour s'en apercevoir. Comme les "vrais gens" dans le guignols de canal Plus

Il y a un temps pour vivre en symbiose avec son parasite, et un temps pour être étouffé par lui...

Monsieur le Président Sarkozy,quid du poids des administrations, de leurs règlements, de leur contrôles, de leurs documents, de leurs erreurs, de leurs outils obsoletes, vis à vis de la productivité française? Le travail productif n'est pas rémunéré parce qu'il faut rémunérer avant autant d'étages qu'on en a crée, chacun imposant au producteur une couche administrative de plus. Au point que les producteurs eux mêmes ne font plus que de l'administration...Et si on parlait organisation du travail, organisation de l'état?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Peaudeb 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte