Magazine Insolite

Le village de Montcuq fait la course au Monopoly

Publié le 21 septembre 2007 par Namiride

Le village de Montcuq fait la course en tête pour prendre la première place dans la prochaine édition française du Monopoly, grâce au zèle d’internautes qui cherchent à faire gagner cette commune du Lot rendue célèbre par un sketch de l’émission télévisée “Le Petit Rapporteur”.

Le jeu de société septuagénaire détenu par le groupe Hasbro a ouvert depuis le 10 septembre un scrutin sur son site www.monopoly.fr en vue de l’élection des 22 communes appelées à figurer dans les cases de son édition Villes de France. Le scrutin, ouvert à toute personne à partir de 7 ans, sera clos le 10 octobre.

Fidèles à l’esprit gaulois, des internautes français tentent de remplacer la rue de la Paix, case la plus en vue du Monopoly français traditionnel, par Montcuq, dont la notoriété avait subitement grimpé en 1976 après un reportage de Daniel Prévost diffusé dans l’émission dominicale.

“Aujourd’hui pour la première fois à la télévision, je vais vous montrer Montcuq”, expliquait ainsi l’humoriste, en omettant de prononcer le “q” final, dans ce qui est devenu quasiment un moment d’anthologie de la télévision française.

Alors que les obsèques de Jacques Martin, créateur du “Petit Rapporteur”, étaient célébrées ce jeudi à Lyon, le village de Montcuq caracolait en tête des suffrages sur internet, avec 21.440 votes, devant Dunkerque (16.330).

La direction française du Monopoly a expliqué récemment que “l’édition spéciale sera distribuée partout dans le monde et sera une vitrine de la France”.

Pour sa part, le village de Montcuq a déjà inauguré une rue du Petit Rapporteur. Il est vrai que depuis ce reportage, il connaît un afflux de touristes. (AFP)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Namiride 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine