Magazine Environnement

Canada : projet d'une usine d'éthanol à partir de résidus de bois

Publié le 21 septembre 2007 par François
Crise_forestiere_QuebecAlors que le Québec vit en ce moment une crise forestière majeure, l’un des plus importants instituts de recherche forestière privé du Canada prévoit de construire une usine qui produira de l’éthanol à partir de résidus du bois.
Malgré une aide du gouvernement Charest de 500 millions de dollars canadiens, le secteur forestier a subi d'importants bouleversements : 150 scieries sur 500 ont dû fermer leurs portes, mettant au chômage 12 000 travailleurs. Pour remédier à cette crise, le Carrefour de la recherche forestière, qui se tenait mercredi au Québec, a annoncé deux projets majeurs.
FP Innovations, l’un des plus importants instituts de recherche forestière privé au Québec et au Canada, en collaboration avec l’entreprise Enerkem Technologies de Pointe-Claire et Paprican (une division de FP Innovations), envisage de produire de l’éthanol cellulosique à partir de la biomasse forestière (résidus du bois). L'institut prévoit de construire une usine de démonstration pour un montant de 10 millions de dollars canadiens près de Sherbrooke. Les travaux débuteront sous peu pour se terminer en 2008. La transformation de la cellulose en éthanol se fera au moyen du procédé de gazéification. Une expertise que possède la compagnie Enerkem, mais qui reste toutefois un défi technologique. Actuellement, il n’existe aucune usine du genre dans le monde. Notons que les essais de l'usine porteront d'abord sur 4 millions de litres d’éthanol pour atteindre à terme 50 millions.
Le second projet mené par FP Innovations, par le biais de sa division FERIC et en collaboration avec l'Université de Laval, vise à former une main-d’œuvre qualifiée tout en favorisant le retour des jeunes dans ce métier via son programme PREFORT. Actuellement, la moyenne d’âge des entrepreneurs forestiers est de 50 ans, et la majeure partie d'entre eux pensent prendre leur retraite d'ici 5 ans. Pour compenser ces départ, il y aura un besoin énorme de main d'oeuvre. Le programme, destiné aux entrepreneurs forestiers, dispensera l’enseignement sur le terrain avec ceux qui travaillent en forêt (cueillette, gestion, transport, sylviculture).
Source : Le Soleil

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


François 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte