Magazine Blog

ANPE Carcassone : Refus D'Aide Aux Chômeurs?

Par Mélina Loupia
Voici ce que je reçois à l'instant de la part d'une des rares personnes qui, quand elle se bouge, ne fait pas que dÊplaceer de l'air:

"Y'a des chômeurs....   Qui :   Deviennent croyants pratiquants en même temps que chômeurs et prient le bon dieu tous les jours en se levant... à midi, de ne pas trouver de boulot de ne pas recevoir de convocation à l'ANPE de ne pas croiser le bon copain qui a parlé de lui pour du boulot... Celui-là ne connaît ni l'adresse, ni le numéro de téléphone par coeur de l'ANPE. Mais il a des valises pleines de diplômes en tout genre, qu'il a obtenus en usant ses fonds de culotte sur les bancs de l'Education Nationale, pour faire plaisir à Papa, Maman, les grands-parents, les voisins...D'ailleurs il en revient toujours pas d'avoir réussi à les avoir sans avoir rien glandé. C'était juste histoire de retarder l'entrée dans la vie active en profitant des bourses et tout l'arsenal d'avantages à être étudiant. Le contenu de ses études s'est auto-détruit à la réception du diplôme en question. En gros, il ne sait rien faire, il n'en a pas envie, et est très bien comme ça. A la charge de la société, en plein centre ville, pas besoin de véhicule     Et puis   Y'a le chômeur "intersidéral" qui cherche du travail, celui   Qui   Bien que viré du circuit de la vie active, est très actif mentalement s'intéresse à tout Apprend tout très vite et tout seul A compris ce que peuvent apporter les "nouvelles technologies" Celui-là, connaît l'adresse de l'ANPE, il s'y rend plein d'espoir, dès qu'on lui a donné une réponse positive à sa question qu'il a posée lui-même en composant le numéro de téléphone, qu'il connaît par coeur. Il a pas de diplôme, parce qu'il fait partie de ceux qui ont foncé tête baissée dans la vie active. Il a tout appris "sur le tas" Il est "auto-didacte" comme on dit. Il voudrait bien s'orienter vers le Télé-Travail , Kézako??? Connaît pas ça à l'ANPE... Bon, pas grave, le chômeur a trouvé un employeur ce matin même qui a besoin de ses services. Y'a pu ka se faire confirmer par l'ANPE que c'est tout bon, et hop là, le tour est joué, contrat signé dans la foulée, l'est dégourdi, quand même, ce chômeur!   Le pôv' Quel naïf!   Ha que néni, vous pouvez pas travailler là. Cet empoyeur est une association qui ne peut vous proposer qu'un contrat aidé Et vous ne pouvez y prétendre très cher chômeur "heu.... Cher, façon de parler. Il est même pas indémnisé, le bougre" Et c'est là que le bât blesse! Il est même pas à la charge de la société, il est pas assez malheureux, Peut-être même qu'il à le luxe de payer des impôts.   Il va quand même pas prendre un boulot qu'un chômeur de la 1ère catégorie ne voudrait pas!   Et cette association en question, Sous prétexte qu'en plus de 20 ans d'existence, elle a remis le pied à l'étrier à une foultitude de personnes, qui après leur passage dans cette association, ont repris confiance en elles, et se sont insérées dans la société. La voilà qui prétend maintenant tendre la main à des chômeurs non indémnisés!   Mais dans quel Pays vit-on?"

Un courrier relatant ma petite visite à l'ANPE suite à cette offre d'emploi de la part de cette association vient d'etre transmis à la Direction Générale de l'ANPE.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par anti caricature
posté le 08 août à 14:29
Signaler un abus

"Y'a des chômeurs.... Qui : Deviennent croyants pratiquants en même temps que chômeurs et prient le bon dieu tous les jours en se levant... à midi, de ne pas trouver de boulot de ne pas recevoir de convocation à l'ANPE de ne pas croiser le bon copain qui a parlé de lui pour du boulot... Celui-là ne connaît ni l'adresse, ni le numéro de téléphone par coeur de l'ANPE. Mais il a des valises pleines de diplômes en tout genre, qu'il a obtenus en usant ses fonds de culotte sur les bancs de l'Education Nationale, pour faire plaisir à Papa, Maman, les grands-parents, les voisins...D'ailleurs il en revient toujours pas d'avoir réussi à les avoir sans avoir rien glandé. C'était juste histoire de retarder l'entrée dans la vie active en profitant des bourses et tout l'arsenal d'avantages à être étudiant. Le contenu de ses études s'est auto-détruit à la réception du diplôme en question. En gros, il ne sait rien faire, il n'en a pas envie, et est très bien comme ça. A la charge de la société, en plein centre ville, pas besoin de véhicule

QUELLE CARICATURE LAMENTABLE !!!

Des profiteurs, il y en a partout même chez les autodidactes.

A propos de l’auteur


Mélina Loupia 93 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte