Magazine Blog

Ma soirée à l'Olympia

Par Elodie Lavie
J'ai bu, bu bu, bu de chez bu à jeun...
Ames sensibles s'abstenir.
Je me suis littéralement éclatée !
Soirée  avec une copine, 2500 personnes (et pas que des nanas, non non !).
Mais c'est qu'ils sont beaux les parisiens !
Faut dire, ça faisait des mois que je ne sortais que du côté du Marais et ma libido en avait pris un coup... Bon, hier soir j'ai vu pas mal d'homos à l'Olympia, mais il y avait des hétéros beaux comme des dieux !
Alors, je dois être dans un trip Exs en ce moment, mais je suis tombée, parmi 2500 personnes sur un ex d'il y a 6 ans ! Hallucinant !
Un type que j'avais largué en beauté car c'était un dérangé. On dirait une mamy qui parle... Un taré quoi le mec, de graves problèmes sexuels. Grave de chez grave. Non je n'exagère pas ! Le mec me faisait l'amour, je dirai même me baisait, sans même me regarder or c'était la position du missionnaire. Il s'agitait comme un fou dans moi, poussait des cris rauques et venait en 2 temps 3 mouvements. Le reste du temps, il se levait en pleine nuit pour se masturber en douce dans la salle de bain devant des photos de sexes féminins, qu'il avait consciencieusement et méticuleusement découpées et classées dans des albums photos... Le jour (la nuit) où j'ai découvert le pot au roses (le pot à chates lol), je suis partie tout de suite. Faut dire qu'officiellement, il me faisait le grand jeu, genre hyper romantique et prude alors que c'était un gros porc.
Je n'en ai pas pour autant gardé de la rancune envers lui, mais j'ai plutôt eu super peur à l'époque et ai immédiatement coupé les ponts.
Je le vois donc hier, à l'Olympia, parmi 2500 personnes !
J'ai pas pu m'en empêcher, je l'ai appelé (il ne m'avait pas vue).
C'est dingue, à l'époque je trouvais ce mec hyper classe et distingué et là je n'ai vu qu'un pauvre type perdu, petit  (j'étais certaine qu'il était grand de taille) et cheap. Mais j'ai ressenti de l'affection pour lui car en fait, il n'est pas dangereux. Il suffit de le cerner, de le garder à bonne distance et tout va bien.
Le voir m'a fait pensé à mon dernier ex. Peut-être qu'en le revoyant dans quelques années, je vais le trouver quelconque ?
Ce type, Ludovic, me présente alors son ami d'enfance François (que je n'avais pas alors connu à l'époque. Bizarre...). Un type qui a du fric (comme Ludo) mais qui a aussi un air malsain.
Vous savez les airs de ces types parisiens qui vont de clubs glauques en clubs glauques et qui rentrent tout seuls chez eux, certainement beaux mecs dans leur jeunesse mais qui passant la barre des 45 ans n'ont sur le visage que ce désespoir et cette quête sexuelle sans fin. Une sorte de couleur grise floue.
On blablatte un moment.
Puis, je passe à autre chose.
5 min après, mon 5ème verre de champ à la main, et déjà bien cuite, je vois au loin (lol) un type me regarder et me sourire.
Hum, charmant me dis-je. Je lui rends son sourire.
Il s'approche vers moi.
Et s'assoit à côté de moi.
Il faut savoir qu'après 3 verres, je ne tiens plus debout...Je reste donc assise pour garder une certaine contenance.
On discute et d'un coup je réalise qu'il s'agit de François, l'ami d'enfance de Ludovic.
Putain, l'alcool ça me réussit pas...Je perds la mémoire courte, comme la femme poisson dans Némo !
Je lui demande où il habite, il me réponds et me renvoit la question. Je lui réponds et lui demande où il habite.
Hum...Est-ce que je devrais continuer à boire ?...
Il me parle de sa maison et de son bateau dans le Sud. Je lui réponds que s'il souhaite me sauter en me parlant de ça il s'est trompé de personne et qu'il ferait mieux de retourner au bar pour se lever une nana impressionnée par ce type d'informations.
L'alcool me rend un poil trop sincère et trop franche, mais bon tant pis pour lui, il avait qu'a pas être là !
Malgré ces attaques répétées (je baille quand il me parle de son boulot, j'éclate de rire quand il me donne son nom de famille, et j'en passe...) ben le mec, il reste.
Puis il part, comme ça.
Alors le soucy c'est qu'il m'a plu...
Pas pour faire ma vie, bien entendu, mais d'un coup je me suis dit et si je m'amusais un peu ?
Bon je sais que je m'étais dit célibat jusqu'en 2008...Mais merde, j'ai 36 ans, je suis à PARIS !! A Paris ! Faut que je m'eclate non?

J'ai reçu un texto de lui ce matin (il a eu mon numéro par mon ex, Ludovic).
Texto vide et creux comme peuvent l'être tous les textos : "Salut, tu vas bien aujourd'hui ?".
...
...
Je déteste les textos.
...
...
J'ai répondu: "Oui et toi ?" (qu'est ce que c'est con !!!)

Alors la question qui se pose maintenant, c'est j'y vais ou j'y vais pas ? Je prends le risque de sortir avec un copain de cet ex, qui était très très bizarre ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Semaine Halloween

    Semaine Halloween

    Oyez, Oyez Ames errantes !  Le Dessin du jour lance un appel à tous les artistes, dessinateurs, peintres, gribouilleurs, gouacheurs et colorieurs ! Lire la suite

    Par  Drakulls
    BD & DESSINS, TALENTS
  • la blogueuse du dimanche…la Pestouille meets Princesse Soso

    S’il est un blog qui provoque mon hilarité, et qui me déculpabilise quant à mon langage parfois peu châtié, c’est bien celui de Princesse Soso. Une vraie... Lire la suite

    Par  Pestouille
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Jeu d'écriture proposé par Lmvie

    Il sagit d'un lipogramme, le "i" ne doit pas y figurer, De plus il doit se composer de huit ou seize vers! Têtes tournées vers la lune, en votre regard une... Lire la suite

    Par  Kamailion
    POÉSIE, TALENTS
  • Ames sensibles, s'abstenir

    On préfère vous prévenir, les scènes qui suivent, contenues dans la BD de la semaine, montrent des images violentes qui peuvent heurter la sensibilité de... Lire la suite

    Par  Nemaetnala
    BD & DESSINS, TALENTS
  • Imc

    Immédiatement, le courant est bien passé... c'est étrange comme parfois on n'a plus rien à dire après avoir parlé boulot et loisirs. Rien de rien. Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Narines, base, ailes, racine, arête, bout du nez.

    Comme j’avais déjà plus d’une grosse heure de retard, voir presque deux, quand je suis arrivée station Châtelet, je n’ai pas hésité une minute, j’ai fait un tou... Lire la suite

    Par  Bougrenette
    PHOTOS, TALENTS
  • Chambre 35

    Ma participation de la semaine pour les défis du samedi, avec une histoire pour halloween: " Creer un récit fantastique dans la veine d'Edgar Poe ou de... Lire la suite

    Par  Pandora
    POÉSIE, TALENTS

Dossier Paperblog

Magazines