Magazine Culture

The 4400 - 4.13 - The Great Leap Forward (season finale)

Publié le 23 septembre 2007 par Heather

Alors que l'avenir de la série est toujours en suspens -le niveau des audiences de cet été n'encourageant pas USA Network a commandé une cinquième saison-, cette saison 4 se conclut sur un final explosif, rythmé (peut-être trop?) et convaincant qui nous laisse devant une situation bouleversée avec une fin ouverte laissée à la liberté d'interprétation du téléspectateur.

Enchaînant les mises en danger de personnages principaux ou plus secondaires, le ton de cet épisode s'inscrit dans du dramatique très angsty. Il s'ouvre sur un Tom Baldwin sévèrement touché par les balles de Diana, mais pour lequel tout le monde est prêt à tout mettre en oeuvre pour le sauver. Marco injecte le polonium et Shawn tente le tout pour le tout pour préserver son oncle des blessures comme du produit radioactif. Ce sera sans doute la seule note véritablement positive de ces quarante minutes. Car même si les scénaristes font monter la pression en laissant durer le suspense, inconsciemment, le téléspectateur ne s'inquiète pas vraiment pour Tom, dont le coeur finit par repartir. Mais l'assurance du personnage s'est envolée avec l'être du futur qui occupait son corps. Le voilà soudain confronté aux souvenirs des actes commis lorsqu'il était un "Marqué". Les meurtres bouleversent Tom, plaçant le personnage en porte-à-faux par rapport à son comportement habituel. Finalement, cette rupture avec les schémas traditionnels est plutôt rafraîchissants. Paradoxalement, Tom se trouve dans une situation similaire à celle de Kyle lors de la saison 2...

Mais les choses prennent un tour bien plus dramatique autour de Danny. En amenant sa mère à l'hôpital, les gens commencent à s'effondrer autour de lui, présentant les mêmes symptômes qu'un secouriste identifie comme les suites mortelles d'une injection de promicine. Tout l'hôpital semble rapidement atteint, la promicine agissant comme une sorte de virus, avec Danny pour patient 0 (vous voyez que trois saisons de ReGenesisn'auront pas été complètement inutiles !). Il s'enfuit de l'hôpital pour aller chercher de l'aide auprès de la seule personne de confiance qu'il connaît et qui a les moyens de l'aider, Shawn. Les 4400 ne peuvent être contaminés. Si bien que, après avoir fait évacuer le Centre des 4400, Shawn confie Danny au soin de Kevin qui le place sous inhibiteur pour enrayer l'épidémie. Les différentes scènes entre les deux frères n'ont jamais autant été chargées d'émotions que durant cet épisode. Même si Danny ne commet pas ces actes sciemment, il est non seulement à l'origine d'une contagion tuant 50% de ceux qui sont affectés, mais le premier décès que son pouvoir a causé est celui de sa mère. La scène où il informe Shawn est particulièrement intense.

Parallèlement, le chaos est à son comble à Seattle. Les centaines, bientôt les milliers de personnes contaminées entraînent une quarantaine autour de l'hôpital, qui est rapidement complètement dépassée. Les objets ayant été utilisés sur les lieux se révèlent contagieux, décimant soudain les policiers, les secouristes et... le NTAC. Si aucun personnage "clé" ne meurt, la scène au QG où tous ces agents s'effondrent les uns après les autres, sous les regards horrifiés des survivants devenus "Positifs" est particulièrement forte. L'ordre ne peut plus être maintenu, faute d'effectifs suffisants. La panique provoque des émeutes tandis que les autorités perdent le contrôle de la ville. Finalement, dans tout ce désordre, seule Promise City fait office de rempart. Malgré l'enlèvement de Jordan, Kyle reprend les rênes de la Ville Promise et propose leur coopération pour ramener le calme dans Seattle. Après quelques hésitations, en dépit de l'incertitude sur le devenir de Seattle une fois que le mouvement de Jordan sera en charge, Meghan demande leur assistance. C'est avec une facilité déconcertante que les "Positifs" ramènent le calme en ville, suivant des tactiques déjà élaborées par Jordan.

Dans le même temps, au Centre des 4400, l'enjeu est de stopper la propagation du virus. Lors de la contamination du NTAC, Diana est la seule à être restée négative et à avoir survécu. Dans cette manifestation d'une résistance accrue à la promicine, résultant sans doute des expérimentations de Kevin l'an passé, se trouve peut-être la solution. Kevin découvre rapidement qu'un produit semble bloquer la promicine. Si une production de masse immédiate est impossible à imaginer, le composant est également un complément alimentaire que l'on trouve dans de nombreux magasins. Profitant de sa stature médiatique, Shawn organise dans la foulée une conférence de presse pour informer les habitants de Seattle de ce moyen de se sauver. Mais si le virus peut être stoppé, le corps de Danny continue de produire ces doses de promicine. Seulement, étant sous inhibiteur, il ne peut plus contaminer ceux qui l'entourent. Son corps stocke la promicine, mais la dose va devenir, à un moment donné, mortelle... Kevin n'a pas de solution à proposer hormis le retirer de l'inhibiteur, avec le risque de contagion à grande échelle que cela implique. Danny refuse la possibilité, préférant se condamner, se brisant sous le poids des remords face à toutes les morts qu'il a causées. Mais la situation prend un tour encore plus dramatique lorsque les douleurs engendrées par la surdose de promicine deviennent insupportables. Danny formule alors une demande insoutenable : que Shawn achève ses souffrances. Par la sensibilité de cette requête, la dernière scène des deux frères atteint une intensité dramatique très rare pour la série, véritablement bouleversante.

Parallèlement, Tom se souvient peu à peu de ses actions en tant que Marqué, et notamment des projets de ces derniers pour Jordan. Il se rend sur place, sans révéler qu'il a été libéré de l'emprise de l'homme du futur, pour tenter de sauver le leader de Promise City. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et il est capturé. De façon prévisible, leur sort va finalement reposer sur les allégeances de la seule encore en mesure d'agir, Isabelle. En voyant que Kyle a pris le commandement du mouvement sans que l'absence de Jordan se fasse sentir, les Marqués ordonnent à Isabelle de le tuer. Logiquement, il s'agit de l'ordre de trop, la trahison que la jeune femme ne peut commettre. Seulement ne pas obéir aux Marqués, en raison de la protection qu'ils ont placé en elle, signifie la mort pour Isabelle. Irrémédiablement, c'est la dernière bataille à laquelle elle se livre. Elle se détruit en détruisant ses créateurs. Elle tue donc la Marquée. Mais avant de mourir, elle réussit à libérer Tom et Jordan, expirant dans leurs bras. Le choix finalement fait est très symbolique.

L'épisode bouleverse ainsi toutes les situations, les scénaristes n'ayant pas hésité cette fois à nous immerger dans du pur drama. Les diverses scènes de conclusion, toutes aussi symboliques, laissent des storylines ouvertes, tout en redistribuant les cartes. La scène de l'enterrement de la mère et du frère de Shawn résume le destin d'une famille profondément marquée par tous les évènements. Les trois camps réunis par le deuil. Shawn pleure sa famille, Tom culpabilise pour les morts qu'il a causées lorsqu'il était Marqué et Kyle pleure Isabelle... Tournant une page, c'est désormais le futur qu'il faut envisager. Au NTAC, les survivants, tous ironiquement Positifs désormais, découvrent leurs pouvoirs avec une certaine fascination. Certains se dédoublent, tandis que Megan change son style en fleur et que Marco se téléporte grâce à une photo... Jordan tient une immense conférence de presse. Il est l'homme le plus influent de la ville. Encore une fois, tout dans la façon de filmer empêche de se départir du malaise ambigu que suscite le personnage. On ne peut que penser au commencement d'une dictature, plutôt qu'à une libération malgré ce que Maia affirme. Seattle est devenue Promise City.

Bilan : Un final particulièrement dense et dramatique, durant lequel les scénaristes n'hésitent pas à redistribuer les cartes, bouleversant les situations. Même en étant trop condensé, cet épisode est vraiment réussi, parce qu'enfin, on a véritablement l'impression d'avancer, que des évènements majeurs se déroulent. Il laisse sans doute quelques regrets sur les épisodes perdus à tergiverser -de façon à étaler plus opportunément tous ces faits-, mais j'ai été agréablement surprise par l'intensité de ce final. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été happé à ce point par Les 4400.
Est-ce un season finale ou un series finale? Au vu de cette fin, j'aimerais qu'USA Network nous offre une dernière saison pour donner l'occasion aux scénaristes de véritablement et pleinement conclure (avec un nombre moindre d'épisodes s'il le faut). Juste pour savoir si le futur apocalyptique que les hommes du futur ont tenté de corriger a été bel et bien effacé. Si Jordan a réussi dans sa mission -pour laquelle j'apprécierais une certaine démystification. Outre ces attentes sur le fond, cet épisode très positif a redynamisé mon envie à l'égard de la série. Wait & see...

J'aurais grandement préféré cette saison 4 à la pâle indifférence qu'avait provoqué chez moi la saison 3. Finalement, je ne regrette pas d'avoir persévéré et retenté l'aventure cet été malgré mes hésitations.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Petites découvertes entre amis : The Great Park

    Petites découvertes entre amis Great Park

    Un bout de tapisserie déchiré. le chiffre 5 au dos. Un autre bout de tapisserie déchiré. Plus petit celui ci. Au dos, en minuscules caractères imprimés à la... Lire la suite

    Par  Sami Battikh
    CONSO, CULTURE, MUSIQUE
  • Great "Time" for French Culture

    Great "Time" French Culture

    Lou mercredi 16 janvier 2008 Great "Time" for French Culture 09 janvier 13:19 - PARIS (AFP) - L'organisme public Culturesfrance a répondu à l'hebdomadaire... Lire la suite

    Par  Lou Poulain
    CULTURE, TALENTS
  • Madagascar 2 : The great escape le 3 decembre en salle

    Enfin la Grande évasion !!! Toute la joyeuse bande du zoo de New York tentera une fois de plus de s’échapper le 03 décembre 2008. Lire la suite

    Par  Frédéric Degorgue
    CINÉMA, CULTURE
  • Madagascar 2 : The great escape le 3 decembre en salle

    Madagascar great escape decembre salle

    Enfin la Grande évasion !!! Toute la joyeuse bande du zoo de New York tentera une fois de plus de s’échapper le 03 décembre 2008. Lire la suite

    Par  Frédéric Degorgue
    CINÉMA, CULTURE
  • Green it forward

    La mode est au vert en ce moment, non pas la couleur, mais le respect de l'environnement et l'implication de tout un chacun dans la lutte contre le réchauffemen... Lire la suite

    Par  Clarisse Maniguet
    FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Great International

    Great International

    , agence de communication japonaise. Site full flash. Recommander cet article : Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les... Lire la suite

    Par  Alex Alex
    GRAPHISME, TALENTS
  • Pay It Forward (PIF)

    Forward (PIF)

    Histoire de digérer un peu je vous propose un petit jeu qui court de blogs en blogs, et qui, je pense, n'est pas prêt de s'arrèter. Lire la suite

    Par  Baast
    CÔTÉ FEMMES, CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Heather 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog