Magazine Maladies

grippe aviaire: nouveau test avec réponse en 30 minutes.

Publié le 23 septembre 2007 par Ryback
Des chercheurs ont mis au point un laboratoire sur puce permettant de détecter très rapidement le virus de la grippe aviaire à partir d'un prélèvement de gorge.

C'est une technique qui va permettre une avancée considérable dans l'identification du virus H5N1 de la grippe aviaire. Des chercheurs ont mis au point un micro-laboratoire sur puce permettant de détecter le virus de la grippe aviaire H5N1 à partir d'un prélèvement de gorge, en moins de 30 minutes, annoncent-ils dans un article publié dimanche en ligne dans la revue scientifique britannique Nature Medicine.
  
Dans l'hypothèse d'une pandémie grippale d'origine aviaire, la rapidité de l'identification des premiers cas serait déterminante pour éviter la propagation du virus. Le prototype de "plateforme diagnostique" mis au point par l'équipe de Juergen Pipper (Institut de bioingénierie et nanotechnologie de Singapour) est "aussi sensible, 440% plus rapide et 2.000 à 5.000% moins chère" que les tests disponibles dans le commerce. Il s'agit d'un système "complètement intégré", soulignent les chercheurs.
  
 
La méthode consiste à réaliser un prélèvement de gorge et à l'immerger dans une gouttelette contenant des "particules superparamagnétiques", des composants qui réagissent à des champs magnétiques. La gouttelette est manipulée, magnétiquement, sur une plateforme microfluide", un véritable laboratoire sur puce, capable de préparer l'échantillon biologique avant de l'analyser et d'en extraire éventuellement l'ARN du virus, c'est à dire son matériel génétique. L'ARN est "automatiquement isolé, purifié, et préconcentré", puis amplifié par PCR (Polymerase chain reaction).
 
source: tf1

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ryback 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines