Magazine Internet

Quelques reflexions sur l’ergonomie d’un site web

Publié le 23 septembre 2007 par David Marchesson

Alors que le web a maintenant son lot de normes en terme d’accessibilité, il semble difficile d’évaluer ou de quantifier l’ergonomie d’un site. Car cela dépend bien souvent de l’appréhension de chacun face à la charte graphique ainsi qu’aux fonctionnalités du site. En même temps cette perception, n’est pas directement liée à l’apparence de l’interface en tant que telle, mais à l’expérience que les internautes vivent à travers le site.

Définition de l’ergonomie Web
Recherche de la meilleure adaptation entre un logiciel, une interface web et son utilisateur.
1. Accessibilité

Pour ma part je pense que l’ergonomie est étroitement liée à l’accessibilité dans un premier temps. On ne peut pas construire un site efficace sans respecter les standards et les normes d’accessibilité. Je vous conseille, par ailleurs, l’article de Roger Johansson: Évaluer l’accessibilité d’un site web qui est le premier d’une série de trois publiée sur le site Pompage.net qui traite en profondeur de l’accessibilité des sites.

2. Interface Web

Puis je parlais d’appréhension en introduction, ce que je veux dire par là c’est qu’un mauvais choix de couleur ou de contraste peut nuire à la lisibilité du site ainsi qu’au message que l’on veut délivrer. L’article Tester la couleur de votre site pour améliorer son accessibilité propose quelques outils pour faire les bons choix.

3. Efficacité

Un des objectifs premiers de la construction d’un site est de rendre efficace et la rapide l’affichage des pages Web, c’est à dire permettre à l’internaute d’arriver le plus rapidement possible à l’information souhaitée. Il faut savoir que les internautes restent en moyenne 3 à 4 secondes sur la page d’accueil d’un site, il est donc primordial de les orienter rapidement. Avoir une recherche interne pertinente, une hiérarchisation des contenus et une navigation simple et explicite permet de guider l’internaute vers les différentes sous-parties du site et vers l’information qu’il recherche (le plus rapidement possible encore). Le point suivant est lié à cette problématique.

4. Rapidité

Il est également important de ne pas négliger la rapidité de chargement d’un site, car on s’impatiente très vite derrière un écran. Il y a 3 mois j’avais testé le temps de téléchargement de certains blogs et on pouvais parfois attendre plus de 15sec. En règle générale le temps d’attente ne doit pas dépasser 2sec en sachant que l’idéal est moins d’une seconde.

5. Test utilisateurs

Enfin il faut effectuer des tests en amont ou lors de chaque nouvelles versions. Mettre des internautes en situation de navigation sur un site est toujours riche en enseignements. Au Etat-Unis, une société (j’ai oublié son nom, si quelqu’un sait au passage ;) ) propose de s’inscrire pour tester des sites: on s’inscrit en mettant nos informations (âge, métier…) et on est rémunéré lorsqu’on répond à une demande de feedback.

Les remarques des utilisateurs mettent généralement la lumière sur des problèmes qu’on ne soupçonnait pas. Par exemple, grâce à des feedbacks, certaines agences de voyage en ligne on découvert que beaucoup de personnes n’arrivaient pas à écrire correctement certains noms de ville ou de pays dans les champs correspondants. Et ils allaient sur un autre site qui lui proposait un remplissage automatique des champs ou une correction transparente après la validation (Hawai-Hawaii-Hawaï)

Pour aller encore plus loin

Partager cet article


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


David Marchesson 144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine