Magazine Cinéma

La Face cachée

Par Ffred

Un film de et avec Bernard Campan, Karin Viard, Jean-Hugues Anglade

Drame, France/Belgique, 1h33

Sortie en salles le 19 septembre 2007

Ma note : * * *

Synopsis

Après des années de vie commune, François et Isa se sont enfonçés dans une routine qui semble peser sur lui. Mais il se pourrait que la personne qui souffre ne soit pas la plus démonstrative. Après des années de vie commune, ils vont enfin se rencontrer...

Critique

Le premier film d'un acteur passé derrière la caméra est toujours une curiosité.  Même s'il a déjà réalisé trois films avec son compère des Inconnus Didier Bourdon, il s'agit de son vrai premier film tout seul comme un grand. Il est forcement beaucoup plus personnel et très loin des comédies plus ou moins bien réussies que furent Les 3 frères, Le Pari et Les rois mages. Si elle est toujours très sincère, une première oeuvre est aussi parfois souvent maladroite et avec quelques défauts. Et celui-ci en a bien sûr quelques uns.

Bernard Campan et Karin Viard. Wild Bunch Distribution

Ce film est très particulier. Comme son nom l'indique bien il a une face cachée. Et elle met 1h20 à se dévoiler. Pendant tout ce laps de temps, on ne sait trop quoi penser. On s'ennuie même un peu avec l'impression qu'il n'y a pas d'histoire. On suit un énième récit sur l'usure du temps et de l'habitude qui gangrène un couple ordinaire. Le scénario nous envoie sur plusieurs pistes, nous sème des indices anodins ou plus précis sans savoir vraiment où on va. Tout cela est triste et d'une banale réalité. Jusqu'à ces fameuses dix dernières minutes où tout est révélé, tout se met alors en place. On oublie alors instantanément l'ennui et les questions qui ont précédé, la grande claque et le coup de poing dans le ventre arrivent brusquement. On en sort alors un peu décontenancé, surpris et vexé de ne rien avoir vu, malgré ces indices qui, là, se révèlent alors on ne peut plus évidents. L'émotion assaille brusquement et le film nous hante encore longtemps après l'avoir vu.

Bernard Campan et Karin Viard. Wild Bunch Distribution
 
Wild Bunch Distribution
 
Bernard Campan et Karin Viard. Wild Bunch Distribution

Au niveau du casting, certains doutes sont là. Bernard Campan a-t-il eu raison de jouer le rôle principal ? Pas sûr, car entre le scénario, la mise en scène et l'interprétation il semble s'être un peu éparpillé et son jeu s'en ressent. Il sonne parfois faux et on a l'impression qu'il déclame une récitation. Karin Viard est plutôt bien. Assez neutre au début, où son personnage fait beaucoup penser à celui de La tête de maman, il s'étoffe bien mieux par la suite jusqu'au final. Encore une belle performance a mettre à son actif. Le personnage de Jean-Hugues Anglade semble totalement superflu, il reste en dehors de l'histoire et n'interfère pas du tout sur la crise que traverse le couple.

Bernard Campan. Wild Bunch Distribution
 
Bernard Campan et Karin Viard. Wild Bunch Distribution
 
Bernard Campan et Karin Viard. Wild Bunch Distribution

Bernard Campan nous a donc manipulé. Il nous fait vivre à une histoire quelconque mais qui, rétroactivement, cachait bien son jeu. En résumé, on assiste  à un film triste, austère, bourré d'émotion, d'une grande pudeur et d'une grande délicatesse. Au final très troublant. A voir si vous n'attendez pas une comédie ! Et un conseil, restez jusqu'au bout : une fois n'est pas coutume, les dix dernières minutes sauve le tout et emporte le morceau !

Karin Viard. Wild Bunch Distribution


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • "American gangster" : indolore face à face

    Voilà un film qui ne dérangera personne, politiquement et commercialement correct, deux acteurs au sommet du box-office pour un face à face bien mièvre. Lire la suite

    Par  Vierasouto
    CINÉMA, CULTURE
  • Olga Kurylenko fera face à James Bond 007

    Olga Kurylenko fera face James Bond

    L'information a été offcialisée par la production : la ravissante Olga Kurylenko actuellement au cinéma dans Hitman rejoint le casting du prochain James Bond... Lire la suite

    Par  Buzzline
    AVENTURE/ACTION, CINÉMA, CULTURE
  • Smiley face

    Smiley face

    Mais où est passé Gregg Araki? On a du mal à reconnaître dans ce tout petit Smiley face le réalisateur de Mysterious skin. Mêmes des oeuvres comme The doom... Lire la suite

    Par  Rob Gordon
    CINÉMA, CULTURE
  • Garage et Smiley Face

    Garage Smiley Face

    Deux films vus à Cannes sont actuellement dans les salles : Garage de Lenny Abrahamson et Smiley Face, le nouveau film de Gregg Araki. Petites critiques de... Lire la suite

    Par  Luc24
    CINÉMA, CULTURE
  • SMILEY FACE ou comment aller du point A au point Z

    SMILEY FACE comment aller point

    Après avoir réalisé Nowhere en 1997, qu’il considère lui-même comme “un épisode de Beverly Hills 90210 sous acide”, le producteur américain Gregg Araki revient... Lire la suite

    Par  Thibault
    CINÉMA, COMÉDIE, CULTURE
  • "Smiley Face" : déception

    "Smiley Face" déception

    Jane, jeune actrice paresseuse et sans succès, commence sa journée comme tant d'autres : vautrée dans le canapé, devant la télé, un joint à la main. Affamée,... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, COMÉDIE, CULTURE
  • Le Joker et Double-Face en jouets !

    Deux des grands méchants de The Dark Knight (on murmure aussi le retour d'un troisième invité à savoir l'Epouvantail) se chargent de continuer la promotion du... Lire la suite

    Par  Buzzline
    AVENTURE/ACTION, CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines