Magazine Côté Femmes

Le recouvrement d'âme

Publié le 24 septembre 2007 par Victoria Hautin
La perte d'âme est une maladie spirituelle qui provoque des pathologies émotionnelles et physqies. Qui prend soin de notre esprit, quand celui-ci est malade? nous avons des médecins qui s'occupent du corps, de la psyché et de nos émotions, mais que faisons-nous quand c'est l'esprit qui va mal ? Aux quatre coins du globe et dans de nombreuses cultures, celui qui s'occupe des aspects spirituels de la maladie est appelé chaman. Un chaman est quelqu'un qui diagnostique et traite des maladies, qui pratique la divination, qui communique et interagit avec le monde spirituel, et qui, parfois, est psychopompe, c'est à dire qu'il aide les âmes à se rendre dans l'autre monde.
Mircea Eliade, auteur de "le Chamanisme et les techniques archaïques de l'extase", décrit un chaman comme quelqu'un qui effectue des incursions dans des états de conscience modifiées, hors du temps et de l'espace.
Le mot shaman, qui vient de la tribu des Toungouzes, en Sibérie, s'applique aux hommes comme aux femmes. En effectuant des voyages chamaniques, unhttp://www.editions-tredaniel.com/blog/ecrire/images/bt_br.png [Saut de ligne] chaman obtient de l'aide et des informations pour aider un patient, une famille, des amis ou toute une communauté.
En général, un chaman se sert d'instruments de percussion ou, moins fréquemment, de drogues psycho-actives pour se mettre en état de conscience modifiée. D'après les anthropologues, cette pratique remonte à plusieurs dizaines de milliers d'années. Un chaman se distingue essentiellement des autres guérissuers par son recours à des voyages. On a pu établir que les voyages chamaniques se pratiquent en Sibérie, en laponie, dans certaines partie de l'Asie, en Afrique, en Australie, ainsi que chez les peuples indigènes d'Amérique du Nord et du Sud.
Même si le terme "perte d'âme" ne vous est peut-être pas familier, vous en connaissez certainement des exemples sous d'autres noms. Un conjoint, un ami cher, ou un enfant décède, et la personne qui lui survit est, elle aussi, comme morte durant un temps. Nous avons l'impression que la lumière nous a quittés, que nous sommes devenus des somnanbules. Ou encore, on revient chez soi après une importante opération chirurgicale, et on a le sentiment de ne pas être complètement sorti de l'anesthésie.
L'âme peut quitter un enfant qui ne se sent pas aimé ou qui a l'impression d'être abandonné par ses parents. L'âme peut aussi quitter le corps pour survivre à des abus sexuels et physiques. Dans chacun des cas, la personne traumatisée s'enfuit littéralement pour survivre à l'épreuve.
Un enfant maladif, ou sujet à des pathologies chroniques ou aigues, est souvent l'indice d'une perte d'âme. De manière moins grave, nombre d'entre-nous avons une fois ou l'autre eu un choc au cours duquel une partie de nous semble éjectée de la réalité consciente, l'espace d'un moment. D'une certaine façon, la plupart d'entre nous sont confrontés à une perte d'âme, à un degré ou un autre. Toutefois, la plupart des personnes aspirent à se sentir plus pleinement vivantes et davantage reliées à la vie. Le recouvrement d'âme s'adresse à toute personne qui souhaite approfondir son lien à elle-même.
chaman Texte extrait de :
Recouvrer son âme et guérir son moi fragmenté
Sandra Ingerman - Guy Tredaniel Editeur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Victoria Hautin 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte