Magazine Blog

Sarkozy contre Jean-Claude Trichet : La remise en cause de la pensée unique !

Publié le 24 septembre 2007 par Largo

    " J'ai trouvé curieux d'injecter des liquidités sans baisser les taux ", " on fait des facilités pour les spéculateurs ,on complique la tâche pour les entrepreneurs ".Deux phrases pleines de bon sens signées...Nicolas Sarkozy !.

    Quelle ironie,l'homme de la rupture reprend les  marottes de Jacques Chirac : Non à l'Euro fort et haro contre Jean-Claude Trichet.Ce qui suscite l'exaspération de nos partenaires européens.Pourtant,le nouveau Chef de l'Etat a le mérite de remettre en cause la pensée unique qui tue l'Europe à petit feu.Certes,avec notre dette publique et le commerce extérieur lourdement déficitaire,nous ne sommes pas très bien placés pour donner des leçons...Mais quand en 2050,le Vieux Continent aura cesse d'exister sur la scène internationale,les historiens seront tous unanimes pour dire " Sarko avait raison ".Hélas,il sera trop tard...

    Depuis 1990,l'Europe est à la remorque de la croissance mondiale.On assiste à un décrochage technologique de l'UE.A terme,c'est la survie de nos vieilles Nations qui se posera.Comme par hasard,l'essoufflement de nos économies a coincidé avec la naissance de la monnaie unique.A la tête de la BCE,Jean-Claude Trichet méne une politique monétariste suicidaire.Pas un seul instant,il ne se soucie de la croissance.Je rappelle que ce monsieur était directeur du Trésor à l'époque des dérives du Crédit Lyonnais et en tant que gouverneur de la Banque de France,il a plongé notre pays dans la récession en 1993...Il y a de quoi frémir...

    Vous allez me rétorquer : L'Allemagne s'en tire beaucoup mieux que l'Hexagone.L'Euro fort n'empêche pas sa balance commerciale de battre des records.Bref,grâce à ses " réformes ",Berlin affiche une santé insolente.En tout cas,Gerhard Schröder a si bien " réformé " qu'il a perdu les élections...

    Dans " l'avenir d'une exception ",Hakim el Karoui révéle les secrets du " miracle " allemand.On découvre que les entreprises germaniques ont réduit les salaires et massivement délocalisé à l'Est !.Le ministre allemand des finances Peer Steinbrück ne manque donc pas de toupet quand il déclare " j'aime l'euro fort ",alors que son pays a procédé à une forme de dévaluation compétitive !.Dans son livre,el Karoui affirme même que l'Allemagne a fait le choix du Monde contre l'Europe !.Et c'est la France qui est montrée du doigt !.Pourquoi notre voisin bénéficie t-il d'un traitement de faveur de la part des médias ?.Mystére...Cependant,l'Allemagne qui pavoise aujourd'hui risque de déchanter demain.En effet,elle fonctionne avec un seul moteur ( l'exportation ) et son très faible taux de natalité ( qui contraste avec le petit baby boom français ) représente un danger mortel.

    Nicolas Sarkozy pose les bonnes questions et défend mieux l'Europe que les technocrates.Par exemple,le Président souhaite créer un Small Business Act,c'est à dire réserver une part des commandes publiques aux PME.Pas de bol,Charlie Mc Creevy,commissaire au marché intérieur s'y oppose !(" concurrence oblige "... ).Autre aberation : Alors que Sarko milite pour la réglementation des fonds spéculatifs,Jean-Claude Trichet,toujours lui a confiance dans l'autorégulation des hedge-funds !.Quelle blague !.

    Mais ce qui me surprend le plus,c'est de voir les socialistes se coucher devant l'ultralibéralisme.Récemment,je lisais dans le Monde une tribune des Gracques.Incroyable,ces gens de " gauche " considérent le patriotisme économique comme une stupidité et approuvent sans réserve la libre-circulation des hommes,des marchandises et des capitaux ! ( vous comprenez maintenant pourquoi le PS n'est pas prêt de reconquérir l'Elysée...).

    Assez d'angélisme !.L'UE est la zone commerciale la plus ouverte de la Planète.Les Etats-Unis se protégent et mettent le dollar au service de la croissance.De son côté,la Chine fausse les régles du jeu et se moque des normes sociales et environnementales.Le dogme libéral creuse la tombe de l'Europe.Si l'Empire du Milieu avait appliqué les préceptes du FMI,il ne serait pas devenu la troisième puissance économique du Monde.Sarko le pragmatique a compris que l'UE devait lutter à armes égales avec ses concurrents.Toutefois,sa crédibilité vis à vis de l'Allemagne serait plus forte s'il ne jetait pas l'argent par les fenêtres.En pure perte...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Largo Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte