Magazine Emarketing

CACOphonie !

Publié le 25 septembre 2007 par Alice Blondel
C’est amusant quand même l’actualité : Je vous parlais y a quelques jours ici de la CACO (Conception Assistée par Collaborateurs ou clients), la démarche à travers laquelle les marketeurs demandaient leurs avis à leurs consommateurs pour créer des produits à leur place … en vous disant qu’il y avait quelques risques à jouer ce genre de jeu …
Et bien nous assistons au retour de bâton par excellence, gentil mais quand même … où le marketeur qui cherchait à créer le buzz via ses clients se retrouve pris à son propre piège !!
Hasbro vient en effet de solliciter ses clients pour préparer une version France du jeu Monopoly, en invitant les internautes à voter pour les villes qu’ils souhaiteraient voir figurer sur la prochaine tablette de jeu à la place des rues de Paris habituelles.
Mais grâce au site www.trictrac.net qui s’est pris au jeu, la ville de Montcuq, immortalisée en son temps par Daniel Prevost, s’est immiscée dans le classement ; le buzz aidant, et 270 000 votes plus tard, elle est maintenant en tête de liste, en passe de supplanter la rue de la Paix !
0108a7ae19eb0a2f0c0a03b3a52dba1b.jpg
Le Figaro nous explique que chez Hasbro « on tente de faire bonne figure, en saluant le «succès» remporté par l’opération. Plus de 270.000 votes ont été enregistrés. Mais chez l’éditeur, plutôt spécialisé dans les jeux familiaux et tous publics, la perspective de faire figurer Montcuq sur le plateau du Monopoly laisse perplexe. Quelque peu désarçonné par ce buzz inattendu, Hasbro se laisse deux semaines, jusqu’à la clôture des votes, pour choisir une stratégie »
Les blogs et les médias en font des gorges chaudes, et les instigateurs mettent Hasbro au défi de jouer le jeu jusqu’au bout ! "Puisque vous nous demandez notre avis, prouvez que vous êtes capables de le prendre en compte !"
Peut-être que la solution sera une Edition Limitée, où la ville figurera en bonne place, en plus d’une édition plus consensuelle et plus largement diffusée… ou peut-être qu’Hasbro prendra le risque de ne pas suivre, au risque d’être décrédibilisé.
Mais cette histoire est en tout cas la preuve édifiante qu’à vouloir utiliser ses clients pour faire le travail et la communication à sa place, on peut se faire « griller » !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alice Blondel 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte