Magazine

Télécoms : 183 millions de tonnes de CO2

Publié le 29 juillet 2009 par Frédéric Bordage @greenit
Sony Ericsson - Green Heart - téléphone

On connaissait le chiffre symbolique des 2% : l’informatique consomme autant que l’aviation civile. Dans une récente étude, l’idate estime que l’industrie des télécommunications rejette 183 millions de tonnes de CO2 par an au niveau mondial. Cela représente 0,7% des émissions à l’échelle de la planète. Avec 2,7%, les TIC émettent donc plus de CO2 que l’aviation civile

A l’échelle individuelle, le possesseur d’un téléphone portable émet chaque année 17 kg de CO2, l’équivalent d’une centaine de kilomètres dans une voiture économique (111 km exactement). Et chaque utilisateur d’un téléphone fixe et d’une box internet émet 44 kg de CO2, soit 300 kms.

Les résultats de cette étude semblent positifs. Après tout, l’équivalent de 400 kms en voiture de plus par an, c’est moins qu’un aller-retour entre Lyon et Paris. Pourtant, la marge de progrès est encore importante. D’une part, les utilisateurs n’ont pas encore le réflexe de débrancher leur chargeur de téléphone. Il consomme donc de l’électricité inutilement. D’autre part, seulement 3% des téléphones portables sont recyclés.

A défaut de changer les comportements, l’Europe s’est emparée du problème et imposera dès 2012 un chargeur universel plus respectueux de l’environnement. Outre les économies d’énergie (et donc de CO2), cette initiative est intéressante pour réduire le volume des déchets électroniques : on pourra conserver son chargeur et n’acheter que le téléphone en cas de renouvellement.

Cependant, c’est surtout en ralentissant la fréquence renouvellement de son téléphone portable, en achetant du matériel d’occasion, et/ou du matériel conçu pour être plus facilement recyclé que nous auront le plus gros impact positif sur l’environnement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frédéric Bordage 2605 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte