Magazine Côté Femmes

Nature sauvage

Publié le 29 juillet 2009 par Lesimparfaites
Nature sauvage
«Fais attention à mes fleurs!», «N'accroche pas mes framboisiers!», «Ouste! Allez jouer plus loin, vous risquez de piller mon jardin!».
Quand je m'arrête pour y penser, ma cour n'est pas hyper fonctionnelle! Il y a...
- le patio (rempli de mini table à pique-nique, petit poteau de basket-ball, le filet de hockey, le bac à sable sur pied, le tableau peinture-craie et le mini-établi);
- la piscine (zone assez peu utilisée cet été!);
- la terrasse (avec le BBQ, la table, les 6 chaises et ma chaise-longue);
- un jardin (zone délicate si on veut manger un ou deux piments d'ici octobre!);
- un coin de terrain à ne pas piloter car on tente de faire pousser (et non noyer!) de la tourbe neuve;
- le cabanon et le composteur constant!(zone en bordel);
- le petit coin rosé (surface avec des dalles en pierre suffisamment grande pour avoir table bistro pour boire un rosé... entre deux averses!);
- un coin de cour avec des framboisiers (donc zone sinistrée à moins de jouer au fackir!);
- au moins 15 ballons (soccer, basket, football, de plage, balles, etc), des jouets de sable et des cordes à sauter (assez pour ligoter un groupe de camp de jour!).
Bref, je me rends compte que les enfants jouent finalement sur une surface microscopique! Poche! Et pourtant chez nous aucune délimitation de territoire: il y a de leurs bébelles partout. Même dans mon jardin! Mais reste que leur contact avec la nature - un des plaisirs de l'été! - est plutôt limité.
Alors, c'est décidé: fini les innombrables jouets d'extérieur! J'ai pris le taureau par les cornes et j'ai éliminé des jouets. Discrètement. Pendant une sieste, j'ai fait disparaître des jeux inutiles qui embarassent. Et ce matin, jour des vidanges, j'en mettrai d'autres à la rue.
MissLulus et JeuneHomme pourront reprendre possession du petit coin de terrain pour eux. Bon, ils ne sont pas à plaindre! Ils prennent chaque weekend ou presque... le dehors! Le grand! Pas notre cour: le bois, au chalet! C'est là que mon déclic s'est produit. Je les regardais jouer avec trois bouts de branches, un pot de margarine vide, 28 roches et un filet à papillons (un jouet, je sais! Mais je ne les ai pas tous éliminés.... juste les plus gros qui sont toujours plein d'eau et donc conséquemment de bébittes!). Juste jouer dehors sans trop de contraintes d'espace, c'est assez formidable! On inonde les petits de toutes sortes de jeux. On garnit nos cours, les décore avec presque plus de soin que notre salon, les bourre de meubles et pourtant on ne gagne pas un pouce de verdure!
Je pars ma révolution verte: envahissons les parcs, les espaces verts, les bois, les sentiers pédestres, les bords de lac et bientôt la plage! Avec le strict minimum. Ohhh vite! J'entends le gros camion de vidanges, je me sauve!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesimparfaites 61579 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine