Magazine Cinéma

La Femme invisible

Par Ffred

Shellac
L'histoire

"Au début, je n'y ai pas cru. Je pensais que les autres ne me voyaient pas parce qu'ils ne faisaient pas attention à moi, parce qu'ils ne me trouvaient pas intéressante, parce qu'au fond, j'étais nulle. C'est après que j'ai compris que, par moment, je devenais vraiment invisible. J'étais là et on me voyait plus! Quelque chose qui n'arrive jamais était en train de m'arriver, à moi."

La Femme invisible
La Femme invisible
La Femme invisible

Mon avis
Vu totalement par hasard voilà un premier film qui mérite pourtant le détour. Un peu comme Le roi de l'évasion mais dans un tout autre genre voilà encore un petit film français qui fait figure d'ovni. Le scénario est original, l'histoire loufoque, navigant entre fantaisie et fantastique. Les dialogues ne sont pas mal non plus, c'est drôle, débridé, même s'il y a quelques baisses de rythme et que cela est parfois un peu nunuche, il ressort de l'ensemble une certaine poésie et une belle candeur. La fin est très drôle avec la participation de la formidable Jeanne Balibar. Tout le film est par contre parfaitement tenu par Julie Depardieu. Le rôle lui va comme un gant, elle est très bien sans en faire trop. Elle est avantageusement secondée par Charlotte Rampling dans un second rôle rigolo et par Micheline Dax en grand-mère attentionnée. Bref un petit film sympathique qui sort des sentiers battus et qui sort aussi du lot dans cette production d'été toujours très légère. A voir si vous voulez passer un joli moment plein de nostalgie et de mystère.
La Femme invisible


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines