Magazine

Un membre fondateur du polisario choisit l'autonomie

Publié le 30 juillet 2009 par Marocpluriel

Ahmeddou Souilem, un membre influent et  fondateur de l’organisation séparatiste du Polisario, vient de faire défection pour regagner le Maroc. La symbolique de son geste est très forte, car Il a choisi le bon moment pour opérer son retour à la mère-patrie. Son arrivée coïncide avec la célébration du 10eme anniversaire de l’accession du Roi Mohamed VI au trône. Ensuite, son retour vient battre en brèche toute la propagande algéro-polisarienne et l’intox des médias algériens qui se sont accentuées ces derniers jours précédant la future série de négociations proposée par Christopher Ross, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU.

Le ralliement d’Ahmeddou Souilem, considéré comme un poids lourd du Polisario à la proposition marocaine de l’autonomie pour les provinces sahariennes, va certainement peser sur l’avenir de cette organisation algéro-polisarienne. Il va très probablement accentuer les dissensions dans le camp des séparatistes. Il faudra s’attendre à d’autres défections à tous les échelons et les niveaux. La décomposition du système polisarien continue suivant un lent processus qui aboutira fatalement à sa disparition

Qui est Ahmeddou Souilem ?

Natif de Dakhla en 1951, Ahmeddou Souilem, qui est originaire de la tribu Ouled Dlim Tagaddi, répond ainsi à l'appel Royal "la patrie est clémente et miséricordieuse" de feu SM le Roi Hassan II, étant convaincu que l'offre d'autonomie pour les provinces du sud est l'unique solution pour libérer les populations séquestrées dans les camps de Tindouf du calvaire dans lequel elles sont plongées depuis plus de trois décennies.

Fils de feu Souilem Ould Abdallah, un cheikh influent des Ouled Dlim qui a été par ailleurs l'ex-maire de Dakhla sous l'administration espagnole, a fait ses études primaires et secondaires à Dakhla, avant d'être recruté par l'administration espagnole en qualité d'auxiliaire administratif et cheikh de sa tribu, postes qu'il a occupés jusqu'en 1975, date à laquelle il a rallié les séparatistes du Polisario.

Membre fondateur du Polisario et natif du Sahara sous domination espagnole, Ahmeddou Souilem a occupé d'importantes fonctions au sein du mouvement séparatiste, une promotion liée directement au prestige de sa famille. Il a été ainsi membre du Comité des relations extérieures du bureau politique, puis ensuite représentant du Polisario en Guinée-Bissau, à Panama, en Angola et en Iran, avant d'être désigné responsable du département chargé des "colonies sahraouies en Mauritanie".

Il a également représenté les séparatistes au sein de l'ex-commission d'identification de la Minurso, qui a siégé notamment à Dakhla, en mars 1995.Il s'est démarqué de la direction du polisario, au lendemain du X-ème congrès (1999), après qu'il ait manifesté son désaccord avec la stratégie adoptée par Mohamed Abdelaziz à l'égard du dossier du Sahara marocain.

Ayant intégré un mouvement d'opposition à Mohamed Abdelaziz, il quitte les camps de Tindouf pour s'installer dans la région de Mijek, zone située à l'est de la ligne de défense au Sahara marocain. En octobre 2003, à l'occasion du XIème congrès, il réintègre la direction du polisario et est nommé ministre-conseiller à la présidence de la pseudo-RASD. Il a été reconduit dans ses fonctions en 2007, lors du congrès suivant, avec pour mission de gérer les relations avec les pays arabes.

En tout cas, Je te souhaite la bienvenue parmi tes compatriotes Au Maroc, ton pays, celui de tes frères et tes ancêtres.

Wanni bik


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marocpluriel 107 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte