Magazine

So foot

Publié le 31 juillet 2009 par Carmel

une so footJe suis un homme très simple dans le fond. Un gars bien aussi. Même si… même si ce n’est pas à moi de le dire. Je ne bois pas, je ne fume pas, je fais du sport. Je suis gentil avec ma maman. J’ai une vie très structurée. Je vis en harmonie avec la nature. Ou plutôt, je vis au rythme des saisons. Les jeux olympiques d’hiver en …. Hiver. Roland-Garros au printemps. Le Tour de France en été. Les mondiaux d’athlétisme en été. Et la reprise du championnat de France de foot, en été toujours. Le foot… Puisqu’on est dans l’intime, faut que je vous dise que le foot et moi, c’est une histoire d’amour interrompue prématurément. Une sorte de coït qui aurait pu. Qui aurait dû avoir lieu. Et qui s’est arrêté bien avant les préliminaires… Un seul match officiel, en tout et pour tout. J’étais poussin, je jouais avec le CSO Homécourt. Un seul match, oui. Le temps pour l’entraineur de me faire remarquer qu’avec mes cuisses de grenouille, je serai mieux dans une piscine que sur un terrain de foot. Et comme j’ai peur de l’eau… Vous comprenez donc les rapports compliqués. Vachards. D’amour-haine. Que j’entretiens avec le ballon rond. Un peu comme le magazine « So foot », LA référence en termes de rédactionnel footballistique. Leur numéro d’été est consacré aux losers… c’est souvent très drôle, toujours très décalé. Parfois un peu lourd. Çà nécessite de petites connaissances historiques pour bien comprendre certaines de leurs saillies verbales. Mais comme vous avez du temps pendant les vacances, prenez-le pour vous cultiver !

Extraits du DICO DES LOSERS de SO FOOT :

G comme GUIVARC’H Stéphane (Note de moi : ex-avant-centre de l’équipe de France de foot) : au Mondial 98, Aimé Jacquet avait des certitudes au milieu et en défense. En attaque, il voulait juste un piquet pour faire sécher du linge dans les 18 mètres adverses. Alors, va pour Guivarc’h. Sauf que Stéphane Zéro n’a pas planté un seul but et qu’il a été nullissime en finale contre le Brésil. Punition : le Breton se fera voler sa médaille et son maillot de champion du monde. Vend aujourd’hui des piscines dans la région la plus pluvieuse de France.

L comme LANDREAU Michael (Note de moi : ex-gardien de but du Paris St Germain notamment) : la lose, c’est aussi une question de placement. Prenez Mika, il traîne toujours à 10 mètres de sa ligne de but. Résultat : Mika se fait souvent lober. En plus Mika prend souvent des buts en relâchant le ballon dans les pieds adverses, en dégageant du poing dans ses filets, en foirant ses sorties aériennes, ou en sortant trop loin, trop tôt ou trop tard. La lose de Mika, c’est pas qu’une question de placement en fait. Synonymes : Letizi, Revault, Frey.

Même si ce n’est pas très charitable, avec ce qu’ils gagnent, on a bien le droit de se moquer d’eux !

« Une » extraite du site : http://www.sofoot.com/so-foot-n-67-vive-les-losers-samir-nasri-bordel-a-l-om-cohn-bendit-dico-des-losers-32-pages-114410-magazine.html

Facebook
Digg
Blogger Post

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Carmel 150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte