Magazine Culture

Beignets de tomates vertes - Fannie Flagg

Par Karineetseslivres

Beignets de tomates vertes - Fannie Flagg


Beignets de tomates vertes- Fannie Flagg

Beignets de tomates vertes - Fannie Flagg

J'ai lu - 480 pages.
"Un sacré numéro, Idgie ! La première fois qu'elle a vu Ruth, elle a piqué un fard et elle a filé à l'étage pour se laver et se mettre de la gomina. Par la suite, elles ont ouvert le café et ne se sont plus jamais quittées. Ah ! les beignets de tomates vertes du Whistle Stop Café... J'en salive encore !"
Un demi-siècle plus tard, Ninny, quatre-vingt-six ans, raconte à son amie Evelyne l'histoire de Whistle Stop, en Alabama. Il s'en est passé des choses, dans cette petite bourgade plantée au bord de la voie ferrée ! Et Evelyn, quarante huit ans, mari indifférent, vie sans relief, écoute, fasciné. Découvre un autre monde. Apprend à s'affirmer, grâce à Ninny, l'adorable vieille dame.
Chronique du Sud profond de 1929 à 1988, ce roman tendre et généreux vous fera rire aux éclats et, au détour d'une page, essuyer une larme. Humour et nostalgie : une recette au parfum subtil..."

Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg a été pour moi une très belle découverte.
Ecrit dans un style dynamique, ce roman émouvant est un roman sur la vie, l'amitié, l'amour, et surtout la solidarité.
Il y est question de la mort, de la place de la femme dans la société, de la ségrégation raciale, de la maladie, de la vieillesse, de la vie tout simplement.
Fannie Flagg nous offre un bond dans le passé, dans la communauté de Whistle Stop, un monde dans lequel les mots amitié et solidarité avaient encore un sens.
Extraits :
" Et puis, Dieu ne ferme jamais une porte sans en ouvrir une autre..." (page 50).
"Je ne veux même plus regarder les informations à la télé. Il y a des crimes et des guerres partout. Ils devraient administrer des tranquillisants à la planète entière. Comme ils ont fait ici pour ce pauvre Mr. Dunaway. Je crois que toutes ces catastrophes qu'on voit à l'écran, ça ne fait que rendre les gens plus mauvais qu'ils en sont déjà. Moi, quand je vois ça, j'éteins le poste." (page 292). Moi aussi !!
L'avis de Lucie.
Un grand merci à Fashion pour cette belle découverte !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Karineetseslivres 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines