Magazine

Glop/Pas glop spécial vacances

Publié le 31 juillet 2009 par Chocoladdict

cocktail

L'homme a une théorie fumeuse concernant les vacances : plus elles sont longues, plus le retour au travail est difficile...il ajoute même que le congé est néfaste au peu de motivation que nous trouvons à nous lever tous les matins pour gagner notre croûte (oui nous sommes des acharnés du travail tous les deux...on pense même à fonder un cercle des accros au taf anonymes)...j'ai toujours haussé les épaules devant l'absurdité de tels propos, considérant au contraire, que sans la perspective de vacances, je serais sous temesta toute l'année mais il faut bien avouer que :

Pas glop : quand pendant quelques jours, la question la plus cruciale est de savoir si on mange le melon en entrée ou en dessert,  l'achat ou non d'un appartement, la mise en disponibilité professionnelle ou le choix d'un mode de garde pour le petit dernier à la rentrée semblent des décisions insurmontables...

Pas glop : quand mes jambes lourdes ont goûté au joie du bain de mer et aux vagues cognant sur mes mollets dodus relançant ,par la même, ma circulation sanguine défaillante, j'ai  du mal à recréer le même effet dans ma baignoire même si l'homme et le voisin sont mis à contribution pour créer le même roulis avec leur petits bras musclés

Pas glop : quand on a connu un chérubin épuisé par des heures de pâtés, de petites foulées dans le sable et de trempage de pieds (ben oui, cette année on n'arrive pas à dépasser le genou à moins de le faire hurler), on supporte très moyennement son trop plein d'énergie non consumée en ville  qui se manifeste, entre autres, par une volonté de jouer au trampoline sur mon ventre...

Pas glop : quand on a pris l'habitude de s'endormir, bercée par le bruit de la mer et caressée par la brise marine qui s'engouffre par la petite fenêtre aux volets bleus, on a beaucoup plus de mal à trouver le sommeil avec le CD "mer et marées" de Nature et découverte et le ventilo arrimé au pied du lit

Pas glop : quand privée d'alcool, on s'est rabattue sur les cocktails de fruits frais du bar de la plage, on a presque envie de pleurer en fouillant les placards de sa cuisine lyonnaise à la recherche du blender qu'on n'a jamais eu (Electroménagère si tu m'entends...)

Pas glop : quand tous les repas sont pris sur une terrasse avec vue sur une eau transparente, on ne voit même plus l'intérêt de mettre un pied sur son petit balcon avec vis à vis de la mort avec les occupants de l'immeuble en face

Finalement il a peut-être pas tort, l'homme, les vacances c'est déprimant à posteriori...faut quand même je fasse gaffe à ses fréquentations, avec des théories pareilles, il va finir membre du facebook de Sarkozy..

Sur ce, je vous souhaite  un excellent week-end ! et de chouettes congés, malgré tout, pour celles et ceux qui partent maintenant...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chocoladdict 138 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte