Magazine Europe

Le 1er août en Suisse : fête nationale… de la grippe A

Publié le 31 juillet 2009 par David Talerman

Les CFF (Chemins de fer fédéraux) ont lancé "Retour aux sources", une opération de marketing national que je trouve très intéressante. Elle permet aux ressortissants suisses de revenir sur les lieux de leur commune d'origine, et aux étrangers qui habitent en Suisse de voyager au cœur du pays, vers les cantons de Schwytz et d'Uri, à l'occasion de la Fête nationale du 1er août. Et tout ceci pour 15 francs, c'est-à-dire pas grand chose quand on connaît le coût du transport en Suisse (pour plus d'informations, voir le site des CFF).

Les Suisses sont très attachés à leur commune d'origine, et ont à mon sens un sentiment national beaucoup plus développé qu'en France (sans être péjoratif). Un Suisse est fier d'être Suisse, mais également très fier de sa commune d'origine.

Une opération qui aura probablement du succès... mais qui n'avait pas pensé à un "détail"

Je n'ai pas connaissance des résultats de cette opération, mais j'ai peu de doute sur son succès. Et franchement, l'idée des CFF est vraiment très bonne. Mais il y a, à mon avis, un gros MAIS que personne ne semble avoir relevé.

La grippe A, ça vous dit probablement quelque chose. Et vous savez aussi peut-être  que ce type de virus se développe exponentiellement lors des migrations de population. Par exemple en France, le virus "traditionnel" de la grippe se propage de manière beaucoup plus importante après les vacances familiales de la Toussaint, lorsque les populations se sont bien mélangées pour aller voir la  famille à l'autre bout du pays.

L'opération des CFF va probablement permettre au virus de la grippe A de se propager dans tout le pays

Dans le cas de l'opération des CFF, toutes les conditions sont réunies pour que le virus se propage à grande échelle et rapidement : non seulement la migration à travers le pays semble assurée, mais en plus dans un milieu confiné, le train. Je ne serai pas étonné de constater une augmentation significative des cas après la Fête nationale suisse.

Si j'étais à la place de l'équipe marketing des CFF, je rajouterai très vite une clause à cette opération, mais en tout petit en bas de page : une dose de Tamiflu offerte à tous les acheteurs d'un billet "Retour aux sources" qui en font la demande. Là, juridiquement, c'est bien bordé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


David Talerman 6724 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte