Magazine Hockey

Une fête à épater le gardien de la coupe Stanley

Publié le 01 août 2009 par Masterfuneral
Une fête à épater le gardien de la coupe Stanley
Mike Bolt est le gardien de la coupe Stanley depuis 10 ans puisque le célèbre trophée ne voyage jamais sans lui. Et, qui dit mieux, Bolt n'a manqué aucune fête qui a entouré la conquête de la coupe Stanley depuis 1999.
Le représentant du Panthéon du hockey a remis le saladier d'argent à Maxime Talbot à 8h vendredi matin et si le joueur des Penguins de Pittburgh le soulevait et se faisait photographier en sa compagnie, Bolt, lui, n'était jamais loin, ses gants blancs dans sa poche.
«Je suis vraiment impressionné par la fête, a dit Bolt. C'est formidable de voir autant de gens. Ce n'est pas comme cela à tous les endroits.»
«Je suis également très surpris de retrouver autant de jeunes et de moins jeunes portant le chandail des Penguins et, bien sûr, de Maxime dans le pays des Canadiens.»
On lui a rappelé que plusieurs jeunes et moins jeunes n'étaient pas au monde ou n'étaient pas en âge de se rappeler de la dernière coupe Stanley de la sainte Flanelle. Il a acquiescé avec un peu de gêne.
De tous les trophées des sports majeurs, la coupe Stanley est certainement celui qui parcourt le plus de kilomètres dans une année.
Le travail de Bolt, qui ne touche jamais la coupe sans porter ses gants blancs, consiste exclusivement à voyager avec le prestigieux trophée pendant toute l'année.
«En été, je voyage dans toutes les régions du Canada, dans plusieurs États américains et en Europe pour participer à des fêtes de ce genre, a dit Bolt. Mais pendant la saison de hockey, nous sommes en demande partout et nous nous déplaçons pour satisfaire à plusieurs demandes.»
Bolt a indiqué qu'il avait visité au moins une quinzaine de pays depuis qu'il a été assigné au trophée légué par Lord Stanley.
«Je me suis rendu au Japon, en Italie et en Afghanistan pour visiter les militaires», a-t-il dit en parlant de pays qui ne risquent pas d'importuner le Canada dans sa quête de la médaille d'or à Vancouver.
Le saladier dans l'eau salée
Bien sûr, de nombreuses légendes urbaines entourent les célébrations des joueurs avec la coupe Stanley.
Bolt n'a pas voulu entrer dans les détails, mais il a dévoilé un petit secret.
«L'an dernier, Chris Chelios a amené la coupe Stanley chez lui à Malibu, en Californie, et à son party, on retrouvait les acteurs Tom Hanks et Sylvester Stallone. La coupe s'est retrouvée dans l'océan Pacifique pendant un court moment», a-t-il révélé... refusant cependant d'en dire plus.
Mais connaissant un peu Chelios, le saladier d'argent doit avoir encore mal à la tête.
(Source : RueFrontenac)
Mon commentaire :
Je trouve cela intéressant de voir ce que la NHL peut créer comme métier, ce métier la doit être très plaisant a faire. Mais, Bolt doit avoir un peu de pression sur ses épaules pour veiller a la sécurité de ce fameux trophée. Il doit absolument porté des gants blancs, lorsqu'il déplace la Coupe Stanley, comparativement aux joueurs qu'eux peuvent faire ce qu'il veulent comme Chelios. Pour moi, la coupe Stanley va toujours rester le trophée le plus important a mes yeux et je lève mon chapeau a ce monsieur de faire un travail qui des fois ne doit pas être facile!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masterfuneral 415 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines