Magazine

"Là-haut" de PIXAR: sortie en salles

Publié le 02 août 2009 par Rotchyo

 Bob Peterson, Pete Docter dans Là-haut (Affiche)

"Up" ("Là haut " en français), est la dernière production des studios PIXAR, créés à l'origine par George Lucas. C'est le premier film d'animation à ètre projeté en ouverture du festival de Cannes en 2009. Grace au Club 300, j'ai eu le privilège de le voir en avant première et bien je peux dire que la réputation de PIXAR ne se dément toujours pas! Les images sont propres et nettes et la bande son tout aussi bien ficelée et envahissante. Pour ce qui est du scénario, il est plus orienté vers les adultes, ce qui, ajouté à l'humour presque enfantin et l'utilisation de l'animation, fait que toute la famille s'y retrouvera! En bref, mème si je ne crois que que se soit le meilleur, je pense que c'est un très bon PIXAR, qui surclasse bon nombre de films traditionnels que nous pouvons aller voir en ce moment...

"Là-haut" est sorti en salles le 29 juillet 2009.

Communiqué:

Pete Docter (réalisateur) et Jonas Rivera (producteur) nous parlent de cette superbe comédie (propos reccueillis par Waytoblue):

 « Surtout n’essayez pas de faire la même chose chez vous » dit en riant le réalisateur, Pete Docter, au sujet de Là-haut, 10ème long métrage animé très attendu des studios d’animation Pixar. À l’issue d’une avant-première exclusive de 46 minutes, cadeau des studios aux journalistes, Pete Docter et Jonas Rivera sont venus raconter l’aventure de la création d’un film qui ne manquera pas de réchauffer les cœurs des enfants et des jeunes d’esprit.

 Carl Fredricksen, un grincheux de 78 ans, a l’impression d’être passé à côté de sa vie. Pour tenir une promesse à son épouse maintenant défunte, il décide de réaliser son rêve de grande aventure en attachant des milliers de ballons à sa maison pour s’envoler vers le fin fond de l’Amérique du Sud. Hélas, il découvre en chemin qu’il a embarqué avec lui, par inadvertance, un garçon de 8 ans très bavard et bien trop gai, du nom de Russell.

 Docter et Rivera savent très bien qu’un vieil homme est un choix de personnage assez inattendu. « Nous étions conscients du risque, mais il y a quand même beaucoup de personnages de vieux grincheux dans les histoires traditionnelles », explique Docter. « L’idée d’un vieux monsieur bourru nous a séduits. Les possibilités comiques abondent, et puis personne d’autre ne l’a encore fait. Chez Pixar, nous cherchons absolument à ne jamais refaire deux fois la même chose, et comme nous en sommes à notre dixième film, cela devient de plus en plus difficile. » 

Là-haut

 Avec à l’actif de Pixar des succès critiques et commerciaux de l’envergure de Toy Story, Le Monde de Nemo, Les Indestructibles, Cars, Ratatouille et WALL•E, Docter et Rivera savent que tous les regards sont tournés vers eux pour la prochaine grande réussite du cinéma d’animation. Ils admettent qu’en dépit de leur air détendu, la pression se fait ressentir. Leur formule gagnante consiste à réaliser des films qu’ils aiment eux-mêmes et qui, en plus de divertir, touchent le cœur du public. 

 Docter et Rivera se sont posés une question pendant la réalisation de ce film : « Qu’offrons-nous que le public peut emporter avec lui ? ». C’est cette démarche qui les place parmi les plus prodigieux talents des studios d’animation Pixar.

 Chez Pixar depuis 1990, Docter faisait partie de l’équipe originale chargée du développement des personnages de Toy Story ; film pour lequel il a également assumé le rôle de superviseur d’animation. Il était artiste de storyboard pour 1001 pattes, et auteur du scénario original de Toy Story 2.  Docter a fait ses débuts de réalisateur avec Monstres & Cie, nominé pour l’Oscar du meilleur film d’animation. Etant l’un des principaux collaborateurs créatifs de Pixar, Docter figure également au générique (idée originale) de WALL•E, une production Disney•Pixar lauréate d’un Golden Globe® et d’un Oscar. Docter doit à WALL•E sa nomination pour l’Oscar du meilleur scénario original.

 Rivera a rejoint Pixar en 1994, en tant qu’assistant de production pour Toy Story, premier long métrage réalisé par le studio. Ayant travaillé sur quasiment tous les longs métrages Pixar à ce jour, Rivera possède un savoir-faire qui permet à son rôle d’évoluer de production en production.  Plus récemment, il était chef de production sur le long métrage Cars, lauréat d’un Golden Globe®. 

 Quand le duo s’est formé en 2004, pour commencer le travail sur Là-haut, tous deux savaient que les personnages marqueraient une révolution artistique du cinéma d’animation, et qu’ils ne ressembleraient en rien à tous ceux qu’ils avaient imaginés par le passé. Docter se souvient : « Nous avons des directeurs techniques étonnants, qui savent faire pratiquement tout. Pour ce film, nous leur avons demandé d’aller à l’encontre de tous les principes et d’ignorer comment les choses fonctionnent dans la réalité ! Le look était très difficile à réaliser, à la fois sur le plan artistique et sur le plan technique. J’espère que cet aspect n’est pas évident mais invisible. » Rivera ajoute : « Nous ne voulions pas du réel, nous voulions de la caricature. C’est un peu un retour vers l’ancien Disney ».

Là-haut

 L’esthétique du film était si importante pour Docter et Rivera que l’équipe créative de Là-haut s’est rendue en Amérique du Sud, dans le lieu qui sert de toile de fond au film, pour faire en sorte que les paysages soient parfaits.  Paradise Falls, lieu fictif du film, a été dessiné à partir de la véritable montagne plate, telle une île dans le ciel, où le Brésil, le Venezuela et la Guyane se rencontrent. Ils ont choisi ce lieu parce qu’ils avaient besoin d’un endroit isolé où Carl pourrait atterrir, sans influences extérieures, pour lui permettre de grandir et d’évoluer en tant que personnage. « Les montagnes sont hautes de plus de 1 600 mètres et il n’y a aucun moyen de monter ou descendre », explique Rivera. « Cet endroit nous a plu parce c’est un monde perdu et très détaché, qui crée l’ambiance requise pour un film d’aventure. »

 Docter et Rivera font un travail superbe au niveau du ton émotif. À travers une scène brève mais poignante au début du film, les bases émotionnelles sur lesquelles repose le film sont posées. En entrevoyant un bref instant les rapports tendres entre Carl et sa femme Ellie, nous apprenons que Carl était vendeur de ballons. Ensemble, ils avaient un grand rêve : partir à l’aventure à Paradise Falls. Mais en raison des petits contretemps imprévus de la vie, leurs rêves ne se sont jamais réalisés. Après le décès d’Ellie, Carl se détache du monde extérieur. Réalisant avec douleur qu’il n’avait jamais exaucé le vœu de sa femme, il décide d’agir sans plus tarder pour que leur rêve ne meure pas. C’est à partir de cette situation humaine très réelle qu’un sérieux vent de folie prend naissance et se déchaîne.

 À l’affiche du film, les talents vocaux d’Ed Asner (des séries télé Mary Tyler Moore et Lou Grant), Christopher Plummer (L’Homme de l’intérieur, Un Homme d’exception), Delroy Lindo (60 Secondes chrono, Get Shorty) et John Ratzenberger (WALL•E, Monstres & Cie.). Plusieurs jeunes acteurs talentueux ont auditionné pour le rôle de Russell, le jeune explorateur de 8 ans. À la grande surprise de tous, c’est le frère d’un jeune acteur, venu lui tenir compagnie, qui a décroché le rôle.  « Tous les jeunes acteurs que nous avons entendus étaient très bons, mais un petit peu trop accomplis », explique Docter. « Nous sommes tombés amoureux de ce gamin, Jordan Nagai, qui était venu avec son frère. Il a tout simplement commencé à parler d’entraînement de foot et de karaté et nous avons su que c’était lui ! Il avait cet incroyable charme du « non acteur ». Ce qu’il disait n’avait aucune importance. J’écoutais sa voix avec un grand sourire aux lèvres. Il était tellement authentique ! »

 À la question de savoir ce qu’ils espèrent réaliser avec Là-haut pour eux-mêmes et pour le studio, Rivera répond : « J’espère qu’il aura tout d’un film d’action-aventure, mais avec un peu plus de douceur que ceux qui sortent actuellement. Nous espérons que ce film s’inscrira dans la prolongation des réalisations Pixar tout en se tournant vers le passé pour s’accrocher à ce que nous aimons tant dans les classiques. »

 La sortie du film est prévue le 29 Juillet 2009. Il sera également projeté en Disney Digital 3-D™ dans certaines salles. 

L'histoire:

Quand Carl, un grincheux de 78 ans, décide de réaliser le rêve de sa vie en attachant des milliers de ballons à sa maison pour s'envoler vers l'Amérique du Sud, il ne s'attendait pas à embarquer avec lui Russell, un jeune explorateur de 9 ans, toujours très enthousiaste et assez envahissant... Ce duo totalement imprévisible et improbable va vivre une aventure délirante qui les plongera dans un voyage dépassant l'imagination.

Le trailer:

Extraits:

Plus d'infos sur ce film

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rotchyo 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte