Magazine Cinéma

L'Ibis Rouge

Publié le 02 août 2009 par Olivier Walmacq

lir

Genre : Comédie policière

Année : 1975

Durée : 85min

L'histoire : Jérémie, un maniaque, tue des femmes en les étranglant avec un foulard sur lequel est brodé un ibis rouge. Pendant ce temps, Raymond, vendeur en liqueurs, tente de persuader sa femme Evelyne de vendre ses bijoux afin qu'il puisse règler une dette de jeu qu'il doit à un militaire à la retraite pas commode. Par un malencontreux hasard, il va croiser la route de Jérémie, et la police va finir par prendre à peu près n'importe qui (Raymond, ou bien un clodo mythomane et râleur), sauf Jérémie, pour le tueur...

La critique de ClashDoherty :

En 1975, Jean-Pierre Mocky (le plus anticonformiste et dingue de nos réalisateurs) est dans son Age d'Or, avec des films aussi réussis que les polars Un Linceul N'A Pas De Poches ou L'Albatros dans sa musette. Avec le film que je vais aborder ici, L'Ibis Rouge, il ne délaisse pas le polar, mais le traite dans le registre de la comédie.
Il s'agit d'une adaptation d'un roman de Frederick Brown (déjà auteur de The Screaming Mimi, qui donnera L'Oiseau Au Plumage De Cristal de Dario Argento en 1969), qui figure parmi les plus grands films de ce cinéaste hautement inégal (à partir des années 90, il n'a fait que du médiocre, malheureusement pour lui).

Très court (il dure à peine 80 minutes - ne les atteint meme pas, en fait - , et non pas 90 minutes comme indiqué sur les sites web), le film aligne un trio d'acteurs épatant, tous prénommés Michel : Michel Simon, dont ce sera le dernier role (mort peu de temps après), Michel Serrault (récurrent chez Mocky) et Michel Galabru. Coté acteurs, Jean Le Poulain, Evelyne Buyle, et de nombreuses 'trognes mockiennes' complètent allègrement la distribution d'un film totalement débridé, loufoque, et assez macabre. Bref, du pur Mocky de la belle époque !

Avec son affiche magnifique et surréaliste signée du grand et regretté Roland Topor (un des maitres du surréalisme Panique), et sa musique assez décalée signée Eric De Marsan, L'Ibis Rouge raconte une histoire de serial killer.
Jérémie (Michel Serrault) est un modeste employé de l'administration, qui, à ses heures perdues, assassine des femmes, chez elles, en les étranglant avec une écharpe sur laquelle est brodée un ibis rouge.

Très drole, malgré un anticonformisme totalement mockyien qui peut déranger certains (un gros 'jemenfoutisme', un délire assez spécial), L'Ibis Rouge est une comédie macabre et grinçante, qui se termine donc assez mal, puisque on assite au meurtre d'un innocent par un vieil homme s'accusant de crimes dont il est innocent (mais finissant quand meme coupable de meurtre, ce qui risque de le faire définitivement accuser des autres crimes) tandis que le vrai coupable court toujours...

Assez rare à la télévision, cette petite comédie est un joyau d'une noirceur totale, un film à (re)découvrir de toute urgence, en particulier si vous aimez les films décalés et un peu barges.
Certaines séquences, comme celle où Jérémie assassine une femme chez elle et enquille les catastrophes (il se cloute meme la main sur une machine à coudre Singer d'époque, aiiiiie, que ça fait mal !) sont purement et simplement excellentes !
Avec Litan, il s'agit de loin du meilleur Mocky. Et compte tenu de son imposante et très inégale filmographie, ça en fait donc un film essentiel !!

Note : 18/20

IMG000043


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Granada rouge

    Granada rouge

    Marie-Pierre Arthur Jeudi 23 avr 2009 à 21h30 Téléphone Rouge (Le) 38, rue Wellington Sud, Sherbrooke · (819) 566-9527 À partir... Lire la suite

    Par  Gabnews
    CULTURE, MUSIQUE
  • Mort d’une héroïne rouge

    Mort d’une héroïne rouge

    AUTEUR : Qiu Xiaolong TITRE : Mort d’une héroïne rouge RÉSUMÉ : Lorsque deux vieux copains se retrouvent pour pêcher, ils ne s’attendent pas à tirer de l’eau... Lire la suite

    Par  Madame Charlotte
    CULTURE, LIVRES
  • Carton Rouge #2

    Carton Rouge

    Je pourrais passer le même coup de gueule que l’an dernier (en pire) au sujet de la saison 2009 de la Nouvelle Star. Autant dire que cet année j’ai changé de... Lire la suite

    Par  Boogees
    CULTURE, MUSIQUE
  • Caricature : avec Isabelle Alonzo, rouge, c'est rouge...

    Caricature avec Isabelle Alonzo, rouge, c'est rouge...

    Son dernier livre, Fille de rouge, qui fait suite à L'exil est mon pays raconte comment une petite fille dont les parents sont ouvriers, et d'origine... Lire la suite

    Par  Actualitté
    CULTURE
  • L'écharpe rouge

    L'écharpe rouge

    de Gil BrewerSi vous cherchez désespérément de l'argent et que le hasard vous fourre sous le nez une serviette bourrée de dollars, la tentation est forte. Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Rouge sang

    Rouge sang

    Cliché I. RambaudCe tableau de Philippe Cognée réalisé en 2004 est une peinture à la cire sur toile (150/200 cm). Partant d'une photographie dont il interprète... Lire la suite

    Par  Rendez-Vous Du Patrimoine
    CULTURE, TALENTS
  • ALONSO... Fille de rouge

    ALONSO... Fille rouge

    Son père, Angel, a fui l’Espagne après avoir combattu Franco. Il est venu en France, tenter de reprendre des forces. Puis, républicain convaincu, il est retourn... Lire la suite

    Par  Laporteplume
    BD & DESSINS, CULTURE, LIVRES, NOUVELLES, TALENTS

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines