Magazine Journal intime

Gendarmes au travail - 2009

Par Tripuniforme

Vendredi dernier,  je suis allé m'avancer sur le travail, sur mon temps de pause. J'ai eu la surprise de voir débarquer deux gendarmes en tenue dans l'accueil : bonne lecture.

L'après midi, après le repas, j'ai été me reposer un instant, ensuite j'ai été à l'accueil, bureau fermé et rideaux tirés pour être au calme. Ce jour là, j'étais en short, tee shirt avec le logo "G&C" : forum Gendarmes et Citoyens (ex Gendarmes en Colère)... Le téléphone sonne, et par moment c'est "énervant" - c'est important pour la suite du compte-rendu. Je viens pour être tranquille, donc ce n'est pas pour répondre au téléphone et renseigner (nous ouvrons à 17h ensuite). Ce coup de fil était insistant, au standard,  le numéro de celui  qui appelle  s'affiche, l'indicatif était de l'Hérault, et même de Portiragnes ou d'un village aux alentours... J'ai fini par décrocher, et ça sonnait ensuite dans les autres bureaux, je n'ai pas donné suite. Bien sûr, il y a eu du mouvement, et j'ai dû laisser l'ordinateur à une intervenante de l'animation qui devait faire des impressions (l'ordinateur de l'autre bureau n'était pas "opérationnel"). Mon responsable m'avait demandé de lui faire de la monnaie (nous avions des animations le soir, et il avait besoin d'un fond de caisse). Le chef de cuisine est aussi entré, je vous donne les détails pour bien planter le contexte. J'étais de dos par rapport à la porte d'entrée du bureau d'accueil,  penché en train de compter les pièces de monnaie, la porte n'était pas fermée à clé, et mon responsable était en face de moi, derrière la table, assis. Le chef de cuisine était sorti dans le hall, il entre à nouveau dans le bureau en disant "ya la gendarmerie"... le responsable : "fais les entrer"...

Mon coeur s'est mis à accélérer, j'ai de suite pensé à l'année dernière à la même date en plus (archives du blog : Gendarmes au travail ). Je me suis retourné, redressé et ai vu deux gendarmes en tenue qui ont passé la porte et sont entrés dans le bureau. Je ne voyais qu'eux... Jeunes, (beaux garçons, ok, les filles, je sais ce que vous allez dire, lol!) en tenue avec le polo bleu clair marqué gendarmerie, un pantalon de treillis bleu foncé et des chaussures type rangers et des lunettes de soleil (qu'ils ne portaient pas) . Un s'est mis à mes côtés et l'autre à sa droite. Celui qui a parlé tout le temps avait une barrette blanche sur le polo et l'autre une barrette jaune. Le premier a dit : "le commandant de brigade vous a appelé tout à l'heure... " - LOL et moi qui ai vu ce numéro s'afficher et en plus ça insistait vraiment ! Je m'imagine décrocher, et que j'entende "bonjour, Commandant de gendarmerie..." Je ne sais pas quelle aurait été ma réaction, et encore plus si j'avais été seul... Je reprends mon récit : il nous a demandé si nous avions eu des soucis (à part le mois dernier...) : on a répondu que non,  il nous a dit ensuite  qu'un individu "suspect" (jeune) avait été vu tourner autour du village vacances, bien sûr pour de mauvaises intentions, si nous avions vu quelqu'un roder, que notre portail de service était ouvert en permanence, et sinon qu'on fasse attention. Il nous a donné sa description. Mon responsable a de l'humour "bon, et si on le trouve, on le neutralise et on vous l'amène"... LOL, ça a bien fait rire les gendarmes... Qu'on les prévienne seulement... Mon regard allait d'un à l'autre, sans pour autant trop insister (ça aurait été suspect... sourire). J'ai bien profité... Ils nous ont dit qu'ils allaient patrouiller un peu entre les logements pour vérifier s'il n'y avait personne de suspect. Ils ont pris congé, je ne me souviens pas de ce que j'ai dit à leur départ (bye, au revoir, à la prochaine... j'aurai dû noter sur le moment). J'ai fini de compter mes sous, perturbé, j'ai tout mis au coffre, dans le bureau du responsable et par la fenêtre du bureau j'ai vu "mes" deux gendarmes qui étaient au centre du village vacances, ils commençaient leur tour. J'avais l'esprit ailleurs (tiens, j'aurai pu me proposer de les accompagner, qu'en pensez vous? LOL). C'est ma timidité qui reprend le dessus. En plus, vendredi nous avions beaucoup de monde sur le village, pour cause d'animations inter-centres. Il était de bonne heure encore, je suis allé à ma voiture, de l'autre côté de la route, pour prendre mes lunettes de soleil, j'avais besoin de changer d'air, et les idées. J'ai vu en passant le véhicule break "gendarmerie" qui était garé sur le trottoir, j'ai attendu un instant à l'ombre, mon lecteur mp3 sur les oreilles, pour patienter juste en face du véhicule. J'ai pu voir les deux gendarmes qui sortaient du centre. Ils sont entrés dans le véhicule et sont partis. Je suis allé en sens inverse du leur. J'ai marché un bon moment, en pensant croiser le véhicule, et finalement, c'est en finissant ma balade, que j'ai croisé le véhicule cette fois en sens inverse et en plus devant le centre (ils avaient dû faire le tour des résidences... j'étais allé à l'autre bout de la station).

Il y a bien longtemps que je n'avais pas écrit autant... J'en garde un bon souvenir... A la prochaine messieurs les gendarmes, et bon courage pour votre saison...

Bonne semaine à vous tous et toutes, lecteurs/ visiteurs fidèles ou de passage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :