Magazine Culture

Le serpent aux mille coupures de DOA

Par Sylvie

POLICIER
Le serpent aux mille coupures
Editions Gallimard, Série Noire,2009
DOA est l'une des étoiles montantes (et confirmées) de la Série Noire avec Caryl Ferey. Avec Citoyens clandestins, il a obtenu le Grand Prix de Littérature Policière en 2007.
Alors que son précédent opus de 700 pages nous plongeait dans le monde de l'espionnage et des réseaux islamistes, DOA signe ici un court récit de 200 pages, mené tambour battant, à l'écriture très épurée.
Il n'y a qu'à lire la quatrième de couverture pour découvrir l'éclectisme du récit : un cépage AOC, la cocaïne et la mondialisation...Dans on blog, DOA affirme qu'il collecte des coupures de presse pour en faire des scénarios : un cocktail de faits divers et ça détonne...
Au menu, un village du Tarn et Garonne, un couple mixte qui subit le racisme des vieux paysans du coin, un motard fugitif, des trafiquants de cocaïne colombiens et napolitains, un tueur sanguinaire utilisant des "techniques" chinoises ancestrales, et des gendarmes et des flics qui n'y comprennent pas grand-chose...
Tout ce petit monde va se rencontrer grâce au pur hasard ; la mondialisation gouverne le monde, les trafiquants ouvrent de nouveaux marchés en Europe donc...tous ces mafieux peuvent bien se rencontrer par hasard dans un petit village à côté de Moissac.
Ce soir là, un vieux paysan du coin tient à faire la peau à Omar Petit, un paysan sénégalais qu'on accuse d'avoir volé les terres des autochtones. Mais en s'approchant de la ferme, il assiste à un scène très glauque : un motard tue par légitime défense les trois occupants d'une voiture immatriculée espagnole. A partir de là tout s'enchaîne : le motard se réfugie chez Omar Petit, les associés des hispaniques cherchent à lui régler son compte et le vieux paysan se barricade chez lui...
Si le début est un peu lent (on a du mal à croire à ce "croisement" entre communauté rurale et trafiquants colombiens), il faut reconnaître que l'intrigue est très bien ficelée ; même si le roman est court, DOA prend le temps de créer de beaux personnages ; la palme revient sans aucun doute au motard (on ne saura pas son nom, ni ce qu'il fait, ni d'où il vient). Le face à face final est d'une rare intensité.
L'écriture, efficace, nerveuse va à l'essentiel ; l'auteur privilégie l'action, donc peu de place au récit d'atmosphère et aux descriptions. Le scénario habile fait se court-circuiter globalisation et rejet de l'étranger, deux caractéristiques du monde contemporain. On n'est pas loin du style de Manchette : économie des moyens, dire toute la noirceur du monde avec peu d'artifices ; l'auteur évite tout moralisme ; le sang gicle chez tout le monde, le dénouement ne peut être que très noir.
Mais ne révélons pas la petite surprise de la fin et surtout la signification du titre énigmatique. Personnellement, c'est la première fois que j'ai été autant happée par un personnage (le motard, tueur à gages selon toute logique) qui reste une énigme tout au long du roman. ou comment se souvenir de l'insaisissable...Une belle apologie de la solitude et de la clandestinité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Paysage

    Paysage

    C'est Le temps Des moissons A Moissac dite Nussargue. Clic, clac, je vous donne Le ton : Un cliché, une abbatiale Au coeur du haut var. Lire la suite

    Par  Arielle
    CULTURE, JOURNAL INTIME
  • Un curieux emblème sur une tombe de Moissac (82)

    curieux emblème tombe Moissac (82)

    Le cimetière de Moissac (Tarn-et-Garonne) renferme une sépulture ornée d'un emblème peu courant. Si l'on connaissait la faucille et le marteau (du parti... Lire la suite

    Par  Jean-Michel Mathonière
    CULTURE, HISTOIRE
  • ♪♫♪♫ Concerts 2009 ♪♫♪♫

    ♪♫♪♫ Concerts 2009

    Ce post sera régulièrement mis à jour (Dernière mise à jour le 11 Novembre 2009)   : Sujet lancé sur le forum.  :  Événements FaceBook Cliquer sur les logos en... Lire la suite

    Par  Mamselle_bulle
    CULTURE, MUSIQUE
  • Récital d'orgue d'Yves Lafargue à Nantua : un romantisme très contrôlé

    Récital d'orgue d'Yves Lafargue Nantua romantisme très contrôlé

    L’avantage avec l’orgue, en l’occurence l’instrument de Nantua, construit en 1845 par le facteur vosgien Nicolas-Antoine Lété, c’est que la découverte est au... Lire la suite

    Par  Christian Cottet-Emard
    CULTURE
  • ♪♫♪♫ Concerts 2009 ♪♫♪♫

    ♪♫♪♫ Concerts 2009

    Ce post sera régulièrement mis à jour (Dernière mise à jour le 3 Août 2009)   : Sujet lancé sur le forum.  :  Événements FaceBook Cliquer sur les logos La... Lire la suite

    Par  Mamselle_bulle
    CULTURE, MUSIQUE
  • Slimane Azem

    Slimane Azem

    (né le 19 septembre 1918 à Agouni Gueghran en Grande Kabylie en Algérie - décédé le 28 janvier 1983 à Moissac en France) est un poète et chanteur kabyle algérie... Lire la suite

    Par  Musique
    CULTURE, MUSIQUE, MUSIQUE DU MONDE
  • Après c'est cinq mois là

    Et bien, cela faisais longtemps que j’attendais cette date, depuis Moissac, 5 mois d’attente. Début septembre, j’ai écris un texte « Reculer » que je n’avais pa... Lire la suite

    Par  Mamselle_bulle
    CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Sylvie 700 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines