Magazine Bd & dessins

Cie HOUDART-EUCLIN à... Jérusalem !

Par Laporteplume

Reçu de l'ami Dominique Houdart ce "carnet de bord".Il était allé dans ce Moyen-Orient de toutes les lumières et de toutes les misères pour préparer le débarquement de sa compagnie théâtrale (Compagnie Dominique Houdart-Jeanne Euclin) qui participera en sept.-octobre au festival "Jérusalem dans tous ses états". Il m'a donné l'autorisation de le partager avec vous. Voici donc ce qu'il rapporte de là-bas...
Cie HOUDART-EUCLIN à... Jérusalem !Jérusalem, mercredi 24 juin 2009.
Début d’un voyage de repérage : nous préparons notre venue avec les Padox en septembre octobre prochain au Festival « Jérusalem dans tous ses états » organisé par François Abou Salem , le Théâtre El Akawati, et particulièrement Olivia Magnan, qui depuis le début a pris en charge tous les contacts, la production, et qui nous servira de guide précieux avec son collègue Shadi pendant tout le séjour.L’immersion est immédiate, dès Roissy : la sécurité pour Israël et pour les USA est extrême, fouille bien sur, mais aussi détecteur d’explosif sur les mains. Et encore, nous voyageons par Air France. Ce serait pire par El AL. L’arrivée à Tel-Aviv est plus calme, nous retrouvons Olivia. Mais dès notre arrivée nous apprenons que notre passage à Gaza, organisé à la demande du directeur du CCF, n’aura pas lieu. Nous devions y animer un atelier marionnette. Mais cela n’intéresse pas les Israéliens, ils accordent les autorisations aux délégations politiques ou diplomatiques, aux vedettes genre Carole Bouquet. Mais ils nous ont refusé l’autorisation d’entrer… Alors nous allons à Ramallah rencontrer François Abou Salem qui répète un opéra pour la fondation Barenboïm.Passage au Check Point, on longe le mur, l’ami palestinien qui nous conduit raconte l’absurde de la situation, par exemple un membre de sa famille qui a son appartement coupé en deux.Ramallah est calme, mais dans la conversation nous percevons tout de suite la tension qui règne, l’humiliation permanente, pour un peuple qui ne voit pas d’issue.La colonisation continue de plus belle, les Israéliens construisent même un tramway qui longe les murs de la vieille ville, quelle horreur, pour aller du centre de Jérusalem vers les nouvelles colonies proches de Ramallah, comme si cette situation était irréversible, ou plus exactement, pour la rendre irréversible.
Ce repérage a duré 6 jours...Cie HOUDART-EUCLIN à... Jérusalem ! La suite... demain !
Compagnie Dominique HOUDART-Jeanne HEUCLIN58, rue de La Rochefoucauld 75009 PARIS01 42 81 09 28 - 06 11 87 62 77courriel: cie.houdart.heuclin@wanadoo.frSite : http://www.compagnie-houdart-heuclin.frphotos Didier Leclerc

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laporteplume 219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte