Magazine France

Dichotomie à gauche*

Publié le 04 août 2009 par Gédécé @lesechogaucho

* Dichotomie : voir définition ci-après.

ben se méfier des mots

Ainsi, le mot « socialisme ».

Pour Wikipédia, « Le socialisme désigne un type d’organisation sociale basé sur la propriété collective (ou propriété sociale) des moyens de production[1],[2],[3], par opposition au capitalisme. »

Pour l’EPAI de Fribourg, il s’agit d’une doctrine d’organisation sociale qui entend faire prévaloir l’intérêt, le bien général, sur les intérêts particuliers (opposé au libéralisme). (j’aime !).

Dans le lexique du collège Ahuntsic (Québec), c’est une philosophie politique qui se développe au XIXe siècle en réaction aux méfaits de la révolution industrielle. Elle se diffuse à travers le mouvement ouvrier et les divers mouvements d’opinion qui se constituent dans les grandes villes industrielles d’Occident. Le socialisme européen connaît diverses tendances, des plus modérées aux plus radicales, voire révolutionnaires. Il recherche la prise en compte des intérêts du plus grand nombre et prône une meilleure répartition de la richesse collective.

On est là bien loin de Manuel Valls, Ségolène Royal,Aurélie Fillipetti, Julien Dray, Bertrand Delanoë, Gérard Collomb,Malek Boutih, Jean-Louis Bianco, Claude Bartolone, Gaëtan Gorce, Michel Rocard, Dominique Strauss-Khan, Jean-Noël Guérini, François Hollande, Pierre Moscovici, Vincent Peillon, François Rebsamen, Georges Frêche (bien qu’il ne soit plus au PS, il y exerce encore une influence aussi importante qu’inexplicable), et des blogueurs qui sont dans leur mouvance, tels que Marc Vasseur, Romain Blachier, Désirs d’avenir 44, Gaël, Monsieur Poireau, Donatien et tutti quanti… à moins qu’ils ne me prouvent le contraire. Ou pas.

Ceci dit, pour qu’on ne m’accuse pas de n’être point très constructif, heureusement, il reste encore Benoît Hamon, Paul Quilès, Henri Emmanuelli, Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche, Pierre Larrouturou, et tant d’autres (comme les blogueurs de ma liste d’amis ci-dessus) qui ne se sont pas compromis dans une pseudo-modernité (cf. : ma gauche à moi) sur laquelle je me suis déjà exprimé.

Et bien sûr, tous les amis du Parti de Gauche, et plus largement du Front de Gauche

Pour une (vraie) gauche de combat !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 127381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte