Magazine Cyclisme

Une Polynormande à la saveur inhabituelle

Publié le 04 août 2009 par Roltiss @roltiss
Une Polynormande à la saveur inhabituelle
On les attendait en tête de la course mais les favoris de la 30e Polynormande sont restés dans l'anonymat du peloton. : Stéphane Geufroi
www.granville.maville.com
Autorisation du 03.02.2005

Coupe de France. Certains se sont illustrés alors que les favoris n'ont jamais pu animer la course.

Les favoris absents

Dimanche, on attendait, comme toujours, les coureurs qui sortaient du Tour de France. On ne les aura presque pas vus. Pierre Rolland, 22e de la Grande Boucle, a été l'un des seuls à répondre présent. Dans le groupe des neuf pendant toute la course, il a ensuite tenté de partir seul à l'avant. S'il a fini par abandonner, il a marqué la course de son empreinte. Laurent Lefebvre, Samuel Dumoulin, favoris logiques, ne se sont jamais montrés.

Un drôle de scénario

Qui pouvait s'attendre à un sprint à Saint-Martin-de-Landelles ? Pas grand monde. Mais le scénario a été plus qu'inhabituel, dimanche. Une échappée avec sept minutes d'avance, du jamais vu lors de la Poly, un peloton qui reprend la main dans le dernier tour et un sprint un peu étrange. On attendait Mondory ou Casper, on a eu Ladagnous, sorti de nulle part mais qui remporte une victoire précieuse. La deuxième en deux ans pour la Française-des-Jeux.

Des régionaux convaincants

Hormis Lloyd Mondory, un peu court sur le sprint final et déçu de sa course, les jeunes Normands se sont montrés en grande forme. S'il n'a jamais réussi à sortir du peloton, Mikaël Chérel a passé sa journée à tenter. Pour sa première course dans le peloton professionnel, Anthony Delaplace a lui fait étale de tout son talent avec près de 150 km en tête de la course.

Paralysie en Coupe de France

Sur un terrain difficile, Jimmy Casper se voyait déjà perdre de nombreux points par rapport à ses rivaux. Il n'en a rien été et le leader de la Coupe de France reste bien accroché à son fauteuil. Ses adversaires directs n'ont jamais semblé en mesure de le dépasser. « Cela a été le scénario idéal pour nous, appréciait d'ailleurs Stéphane Heulot, le directeur sportif de Besson Chaussures. Sur un parcours qui ne convenait pas à Jimmy, on garde toujours la même avance sur nos adversaires. »

En effet, Anthony Geslin, un sortant du Tour, n'a pas semblé avoir les jambes pour batailler. Quant à Dimitri Champion, le champion de France de l'équipe Bretagne Schuller a sombré dans un total anonymat. Si ce n'est son maillot distinctif.

La 31e édition déjà en route.

Évelyne Leroy, présidente du CO Polynormande est clairement affirmative : « Il y aura l'an prochain une trente-et-unième édition. Elle est d'ores et déjà inscrite au calendrier de la Coupe de France à la date du 1er août 2010... »

Voilà qui éteint les éventuelles rumeurs sur une possible non-reconduction de la célèbre course de Saint-Martin-de-Landelles. « Financièrement, nous sommes toujours sur le fil rouge, ajoute Mme Leroy, mais tant que nos sponsors répondent, nous nous engageons à leur côté. »

Vincent GAUTRONNEAU avec Victor VAUGRENTE. Ouest-France

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines