Magazine Politique

Afghanistan : stratégie à revoir

Publié le 04 août 2009 par Hmoreigne

 Mais que font les militaires français dans cette galère ? La guerre d’Afghanistan engagée par la coalition internationale à l’issue du 11 septembre 2001 prend des allures de bourbier. Le débat sur la stratégie des forces internationales est réouvert par la publication d’un rapport particulièrement critique de la commission des affaires étrangères de la chambre des Communes : “L’effort international depuis 2001 a donné moins de résultats que ce qui avait été promis et son impact a été considérablement affaibli par l’absence d’une vision et d’une stratégie cohérente basée sur la réalité de l’histoire, de la culture et de la politique en Afghanistan.”

L’Afghanistan c’est loin. Rares sont les images qui nous parviennent. Noyés parmi les 90 000 soldats de la coalition, 3 500 militaires français sont pourtant bien présents et payent le prix du sang. Le29 éme soldat français est décédé ce week-end dans une attaque d’insurgés au nord-est de Kaboul. Mourir pour Kaboul ? De nombreuses voix s’interrogent sur les buts poursuivis par la coalition et surtout sa stratégie désespérément stérile.

“Au départ, nous étions dans une guerre de légitime défense contre des taliban qui soutenaient Al-Qaïda. Désormais nous menons une guerre de soutien à un régime qui n’arrive pas à s’en sortir”,constate, auprès de l’AFP, l’ex-ministre (PS) de la Défense, Paul Quilès.

Huit années plus tard, l’enlisement est incontestable. Daniel Cohn-Bendit, comme le PS il y a un an demande une réorientation de la stratégie française.“On ne va pas rester indéfiniment en Afghanistan” dans ce qui apparaît comme une guerre sans issue, a résumé lundi l’euro-député.

Encore plus direct, Jean-François Kahn estime que “La vérité, c’est que nous sommes aujourd’hui dans la situation des soviétiques en Afghanistan: nous avons les mêmes contre nous, et la population nous considère comme des envahisseurs, point final”.

Un consensus existe en France sur la nécessité de doubler les opérations militaires d’actions de reconstruction à l’égard des civils afghans. Une position résumée par Bernard Kouchner , ministre des Affaires étrangères : “Nous n’allons pas imposer la paix, mais nous pouvons créer les conditions pour y parvenir. Pour cela, il nous faut être en phase avec la population”.

De belles paroles qui cachent une réelle impuissance. Une stratégie française autonome au sein de la coalition est impossible d’autant que Nicolas Sarkozy s’est promptement rangé sous l’aile de l’aigle américain.

Jean-François Kahn évoque un suivisme des autorités françaises. Le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) va plus loin.”Tous les experts militaires nous disent que ce conflit est un bourbier. Et pourtant, Nicolas Sarkozy a renforcé l’engagement de la France, nous promettant que nous pèserions d’avantage dans la stratégie. Or nous sommes plus que jamais les supplétifs des Américains”.

Les doutes formulés par les Britanniques, indéfectibles alliés des américains, constituent pour la première fois un sacré coin dans l’orientation de la coalition. Pragmatiques nos voisins d’outre-manche prennent la mesure d’un conflit devenu contre-productif, aux antipodes des objectifs de départ. On est bien loin du nom pompeux donné par les américains à cette guerre : “opération liberté immuable” .

L’impuissance militaire de la coalition à enrayer la violence et la progression territoriale des taliban renforcent ceux-ci dans leur détermination à poursuivre le combat et, entretient le doute des populations civiles prises en étau entre les belligérants. Dans ce contexte, il n’y a bien que les démocraties occidentales pour voir dans l’élection présidentielle, prévue le 20 août prochain, “un événement déterminant pour l’avenir du pays” comme l’affirme Bernard Kouchner dans Le Figaro.

[kml_flashembed movie="http://www.dailymotion.com/swf/xa1uiy_rester-a-kaboul_news" width="425" height="335" wmode="transparent" /][kml_flashembed movie="http://www.dailymotion.com/swf/xa1sye_kouchner-va-ten-guerre_news" width="425" height="335" wmode="transparent" /]


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Afghanistan, un chemin pour la paix (suite)

    Un lien vers le rapport "Afghanistan, un chemin pour la paix". Il devrait intéresser les amateurs et les professionnels de stratégie, de géopolitique et de... Lire la suite

    Par  Sd (blog Pour Convaincre)
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Rapport : Afghanistan, un chemin pour la paix

    Rapport Afghanistan, chemin pour paix

    L'examen du rapport d’information « Afghanistan, un chemin pour la paix » a eu lieu à l'assemblée nationale, le 23 juin dernier. Les députés ont traité du... Lire la suite

    Par  Sd (blog Pour Convaincre)
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Les réfugiés en Afghanistan

    réfugiés Afghanistan

    Le problème des réfugiés afghans, à l'intérieur et à l'extérieur de leur pays, est éclipsé par les combats contre les insurgés. Lire la suite

    Par  Sd (blog Pour Convaincre)
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Afghanistan : mort d’un soldat français

    Afghanistan mort d’un soldat français

    Le Parti socialiste est profondément attristé par la mort d’un soldat français du 3e Régiment d’Infanterie de Marine de Vannes, ce matin dans la province de... Lire la suite

    Par  Ps76
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Afghanistan : Le PS demande solennelle de débat au Parlement

    Afghanistan demande solennelle débat Parlement

    La situation sécuritaire et politique en Afghanistan ne cesse de se dégrader. Le Parti socialiste rend hommage aux soldats français tués dans les opérations... Lire la suite

    Par  Ps76
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Back in Afghanistan ?

    Back Afghanistan

    Après avoir "nettoyé" la Jungle de Calais, Eric Besson avait interpellé une centaine de clandestins Afghans. Comme il souhaite "envoyer un message de fermeté"... Lire la suite

    Par  Dominik89
    CARICATURES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Afghanistan, notre mission?

    Afghanistan, notre mission?

    Après 135 combattants impérialistes tués dans une campagne d’invasion et d’occupation, le Canada n’a-t-il pas compris qu’il n’avait rien à gagner à combattre... Lire la suite

    Par  Politicoblogue
    INFO LOCALE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Hmoreigne 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines