Magazine Société

Obama et les comics : la version Joker envahit Los Angeles

Publié le 04 août 2009 par Actualitté

Quelle triste mine pour le président des États-Unis qui a vu son portrait placardé sur les murs de la ville de Los Angeles, comme pour rappeler, plus cyniquement, combien son affection pour les comics va lui porter tort...
Obama et les comics : la version Joker envahit Los AngelesLe plus étonnant reste cette mention « Socialism », sur une image qui date de janvier et qui fut publiée sur Flickr. Grimé comme le Joker, ennemi héréditaire de Batman, qui après un saut dans une cuve d'acide se fera refaire le visage par un chirurgien non agréé - et qui ne devait sûrement plus compter parmi les membres de l'ordre - avec une coupe de cheveux verte et un sourire démoniaque.
Pourtant, nul besoin de sérieuse connaissance en comics ni dans l'univers des divers films illustrant le combat du Chevalier noir pour s'en rendre compte : le Joker sème la pagaille partout où il passe et tient plus de l'anarchiste option terrorisme ultra violent que du socialiste - quand bien même celui-ci lutterait contre Hadopi...
Alors, les interprétations sont ouvertes : reprise raciste ? Moquerie claire contre un président qui, à la déception de tous, ne marche finalement pas sur l'eau, plutôt inconvenant pour celui qui fut annoncé comme le Messie du Renouveau ? On évoque même un improbable mouvement artistique, qui s'appuierait sur les réformes d'Obama...
Reste que certains réclament tout de même que les auteurs de cette campagne d'affichage se dénoncent, afin que cesse cette grossièreté. Ou qu'au moins, ils expliquent le sens de leur démarche... Parce que même YouTube s'y met avec une vidéo reprenant la voix de l'acteur dans le dernier film sorti :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine