Magazine

On ne s'attend jamais à l'inattendu

Publié le 30 juillet 2009 par Nemo
Quand on a déjà été papa une fois, et récemment qui plus est, on connaît les douleurs d'une grossesse, on connaît les étapes qui mènent à l'accouchement, des nausées matinales aux rages guidées par un trop-plein d'hormones en passant par l'hypersensibilité aux fragrances et senteurs alentours.
On s'y attend. On s'y prépare.
Valise dans le coffre de la voiture, sac à emmener en salle de travail, brumisateur (non, l'Hérétique, je ne l'ai pas oublié), éventail, papiers adminsitratifs, etc.
Tout est prêt.
Moi-même j'étais prêt. Ma compagne était prête.
Seulement...voir sa petite bouille d'amour débarquer soudainement et me regarder avec son innocence immaculée, sa candeur qui ne demande qu'à être protégée, son amour qui vous est tout acquis.
Sentir une vague d'émotions déferler sur moi, être innondé du bonheur de les voir tous deux en parfaite santé, reléguer les désagréments quotidiens au rang anecdotique qu'ils méritent.
Ca, on ne peut pas s'y préparer. En tous cas, je ne m'y attendais pas.
Bienvenue, mon fils.

PS: Je ne me répandrai pas en détails trop personnels que je réserve pour ma vie privée (c'est sûrement ce qui distingue "Unique et Commun" d'un Skyblog...).

PPS: Gaël, non je ne chanterai pas "il est né le divin enfant".

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nemo 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte