Magazine Entreprise

Développement rural : la fin du "désert français" ?

Publié le 23 juillet 2008 par Editoile @editoile

Les sénateurs Jean-François Poncelet (Lot-et-Garonne) et Claude Belot (Charente-Maritime) ont remis le 15 juillet 2008 un rapport d'information sur le développement des espaces ruraux à la délégation à l'aménagement du territoire du Sénat. Résolument positifs, les deux rapporteurs tracent un portrait des mutations sociologiques en cours et mettent en valeur les atouts économiques des espaces ruraux. Ils formulent enfin dix recommandations pour "répondre au défi de la fracture territoriale."

Loin des idées reçues, héritées dans les mémoires collectives du "désert français" décrit par le géographe Jean-François Gravier en 1947, les deux rapporteurs soulignent "le renouveau démographique" des espaces ruraux, avec l'arrivée de nouveaux habitants originaires de la ville (retraités mais aussi jeunes familles et entrepreneurs ruraux) qui s'est accompagnée d'un développement croissant des infrastructures (TGV, autoroutes, internet haut débit) . " Le monde rural est désormais perçu comme attractif et comme un moyen de mener une vie active plus équilibrée et plus épanouissante", résument-ils.

D'un point de vue économique, le rapport montre que le développement des espaces ruraux est tiré par l'économie résidentielle (services à la personne , notamment l'assistance aux personnes âgées et le soutien scolaire) et par l'économie présentielle (tourisme). "Or les bassins de vie à dominante résidentielle ont connu une croissance économique proche de 7 % par an en moyenne entre 1990 et 1999." Parallèlement, l'agriculture a su évoluer (gains de productivité) et demeure une activité structurante de l'espace rural. Côté innovation, de nouvelles activités productives émergent aujourd'hui. Et de citer  "un nouveau tertiaire producteur de biens immatériels destinés à des marchés toujours plus vastes et à des clientèles toujours plus éloignées", l'agritourisme, les énergies vertes et le télétravail.

Selon les rapporteurs, le principal atout des espaces ruraux est de répondre aux exigences nouvelles du développement durable, "à travers un habitat écovertueux, une valorisation des énergies propres, une agriculture responsable et une adaptation des moyens de transport et des formes de travail."

Ils constatent que la dynamique démographique et économique a été accompagnée, voire précédée, par une forte mobilisation de l'ensemble des responsables publics. Même si des efforts restent à faire, notamment concernant l'accessibilité aux services de la Poste et de santé.

Pour terminer, les deux sénateurs formulent dix recommandations : 1) créer des territoires de projet atteignant une taille critique ; 2) développer les énergies vertes ; 3) encourager le télétravail ; 4) envisager le renouvellement de l'expérience des pôles d'excellence rurale ; 5) élargir l'assiette du FISAC (Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce) ; 6) maintenir les ZRR (Zones de revitalisation rurale) ; 7) engager une politique ambitieuse de péréquation financière ; 8) mettre en place une véritable politique d'aide au développement durable ; 9) fournir à tous le haut débit, la téléphonie mobile et la TNT (Télévision numérique terrestre) ; 10) développer les maisons de santé pluridisciplinaires.

Pour télécharger le rapport de 151 pages en PDF sur le site du Sénat : http://www.senat.fr/rap/r07-468/r07-4681.pdf


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Editoile 3241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine