Magazine Chanson française

Caravan Palace en Interview sur Influence

Publié le 25 août 2009 par Guillaume @influencelesite

Caravan Palace en Interview sur Influence
Caravan Palace
est un groupe qui a commencé à se faire connaître l’année dernière avec la sortie de leur premier album. Ces artistes nous proposent des morceaux électro-swing / Jazz manouche, un mélange qui donne la pêche et qui a surtout séduit un très large public très vite. Depuis une longue tournée a débuté et elle n’est pas prête de se terminer.


L’album éponyme du groupe a déjà trouvé son public car bien classé depuis plusieurs semaines dans le Top Albums. Cette semaine, l’opus se classait Top 14.


C’est lors du passage du groupe au festival du Cabaret Frappé à Grenoble que j’ai rencontré pour INFLUENCE 2 des membres du groupe avant leur concert. JE les remercie encore pour leur simplicité et pour la bonne ambiance.

Caravan Palace en Interview sur Influence

 

Pour commencer pourriez-vous vous présenter et nous dire ce que vous faites dans le groupe ?

Zoé : Alors moi c’est Zoé et je suis la chanteuse.

Hugo : Moi c’est Hugo et je suis le violoniste.


Avant de faire partie du groupe, aviez-vous déjà un parcours en tant que musicien ?

Zoé : Oui moi j’étais déjà intermittente depuis un certain temps, ca va faire 10 ans que je fais plus ou moins ce métier. Avant je faisais du théâtre pour gagner ma vie et un peu de musique pour le plaisir et maintenant c’est inversé. Je fais plus de musique et je n’ai plus le temps pour le théâtre.


Hugo


Comment faites vous en tant que groupe pour composer et créer vos morceaux ?

Zoé : En fait les garçons ont commencé à 3 et du coup ils ont composé la quasi-totalité de l’album, les 3 autres se sont greffés dessus. Moi j’ai posé ma voix sur quelques titres mais les musiques étaient faites avant. On peut dire que ma participation a été assez sommaire (rires). On pourra vraiment répondre à cette question quand on commencera à composer le deuxième album, on sera vraiment 6 et on verra quelle méthode on adopte.


Combien de temps avez-vous mis entre l’écriture et la sortie de l’album ?

Hugo : L’écriture a commencée en 2005 et l’album est sorti en 2008 donc un bon 3 ans et demi. Mais l’écriture s’est passée durant plusieurs moments, il y a eu 2 mix de l’album, pendant 2 ans on va dire qu’on est pas mal à fond.


Et toi Zoé, comment es-tu arrivée sur le projet ?

Et bien en fait ils avaient commencé l’aventure à 3, le nom du groupe était déjà trouvé, et ils avaient mis des versions des premiers mix sur un myspace crée exprès pour trouver une chanteuse. Il s’avère que je venais de créer une page myspace avec quelques compos dont une un peu électro swing mais rapide, j’ai écouté leurs titres et ca m’a plut de suite, je leur ai envoyé leur 1er commentaire en disant que j’étais fan et que j’étais prête à signer sur le champ. On m’a répondu ok on fait un beauf telle date et j’y suis allée en tgv, c’était dans un bar a Paris ca s’est bien passé donc on a décidé de se voir en studio pour faire des essais. On a fini d’enregistrer le disque ensemble et ils m’ont demandé si je voulais faire le live avec eux j’ai forcément dit oui.


Avez-vous beaucoup réfléchis à la manière de transposer l’univers de l’album sur scène ? 

Hugo : Oui c’était un bon petit challenge au début on y pensait en même temps que le 1er mix. Il fallait re transposer les samples, les rythmiques on a réfléchi 4/5 mois, c’était un joyeux bazar.


Dans vos morceaux vous mélangez pas mal de styles, avez-vous eu des mauvaises réactions de la part de puristes de telle ou telle musique ?

Hugo : Sur le long terme maintenant on peut dire que non. Au début on avait peur de ça, dès qu’il y avait un post sur un forum on était aux aguets mais la franchement les gens sont assez sympas avec nous.


Zoé


Le clip de « Suzy » passe beaucoup en télévision, est-ce que vous gérez aussi le côté graphique des clips, de l’album etc. ?

Hugo : On ne réalise pas mais on a un bon droit de regard, parfois même envahissant pour certains créateurs. Mais quand on a trouvé la bonne personne et qu’elle a compris ce qu’on veut on fait des trucs bien. Pour le clip c’est nous qui avons choisi sur scénario le réalisateur et c’est tombé par hasard qu’il faisait partie de la même équipe que le réalisateur du 1er clip et finalement c’est surement qu’ils ont bien cerné notre univers.


Zoé


Après ce festival il y a encore une grande tournée qui vous attend, et elle passera notamment par l’Olympia, en tant que musicien c’était un rêve de vous y produire ?

Zoé : C’est une salle culte oui forcement


Hugo


Vous y pensez déjà ?

Zoé : Oui, souvent quand on a un gros truc qui nous met le stress on se dit pense à l’Olympia pour faire diversion (rires).


Avant de vous quitter nous avons une tradition sur INFLUENCE, qui est de laisser le dernier mot aux invités.

Zoé : Chers lecteurs, lisez des livres, écoutez de la musique, allez au spectacle. Prenez soin de vous on a besoin de vous pour nous soutenir en concert c’est très dur (rires).

La tournée de Caravan Palace reprend dès le 1er Octobre et se poursuivra au moins jusque fin décembre 2009. Ils passeront surement prêt de chez vous ne les ratez pas c’est un conseil. A noter aussi 4 dates en Allemagne et une prestation a l’Oslo World Festival en Norvège le 5 Novembre prochain.


 : Si le producteur n’avait pas décidé qu’on fasse cette date là on l’aurait surement jamais décidé de nous même en se disant on ne remplira pas la salle. Mais oui c’est un rêve. : Par contre c’est sur qu’on n’a pas envie de laisser décider d’autres gens que nous sur ce a quoi ca doit ressembler. Y a des choses qu’on sait qu’on les veut pas et on n’hésite pas à le dire. : Je pense que les gens qui viennent nous voir sur scène ou quand on est en interview, ca se ressent qu’on n’est pas la pour révolutionner la musique et dire on est les meilleurs. On est plutôt des gosses passionnés de musique et on s’amuse dans un créneau qu’on a choisi d’expérimenter. Après on le sait de toute manière on ne peut pas plaire à tout le monde dans ce métier. : Après un conservatoire j’ai fait un peu de rock pour gagner ma vie et c’est là où j’ai rencontré Arnaud (guitariste de Caravan Palace) et ensuite je suis parti a Paris pour faire des études de musicologie. Ca n’a pas trop marché en plus je faisais du trip hop ce qui ne se fait plus du tout, Arnaud m’a fait rencontré Charles (le contrebassiste du groupe) et voila.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guillaume 54300 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog