Magazine Marketing & Publicité

Taxe carbone : Rocard a t-il manqué d'air ?

Publié le 29 juillet 2009 par Andsowhat

Dommage. Une belle occasion de parler de croissance verte vient-elle de nous échapper ? et bien c'est sur, ce ne sont pas les consommateurs de Kiwis de Nouvelle Zélande ou de fraises en hiver qui paieront la taxe carbone qui promettait d'être une belle occasion de réfléchir à notre système de consommation. Et bien non, c'est finalement la consommation d'énergie fossile qui sera taxée... à la pompe, à la valve et sans doute à la prise (ce qui est encore en débat vu que depuis des décennies, on essaie de nous faire croire que l'énergie nucléaire (80% de l'électricité française) est "propre"...). Pas très innovant... Et comme pour rendre la chose moralement acceptable, on vous explique que les plus riches ayant les plus grandes maisons ou les plus grosses voitures paieront logiquement le plus.

Mais en ces périodes estivales, que dire des vacances low cost / High carbon où des charters déversent à des tonnes de CO2 d'ici des hordes de touristes qui restent enfermés dans des hôtels all inclusive sans en faire profiter la population locale ? c'est moral, ça ? Je ne résiste pas à la perfidie de vous donner cet exemple : Paris Mexico = 1,7 tonnes de C02 au total et 3,6 litres de carburant par siège que vous multipliez par 2400 s'il vous plait (source Air France).

Et dans ce projet de taxe, personne ne parle de projets d'investissement sur les énergies renouvellables. Décidément il semble qu'on manque sérieusement d'air dans la famille Rocard !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Andsowhat 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog