Magazine En France

Sur les traces de Georges...

Publié le 11 octobre 2008 par Breizhkiss
Sur les traces de Georges... Oui, absolument, Georges.
J'entends parler de lui à tous les coins de rue et même dans les bois...alors, j'ai l'impression de le connaître!
Sur les traces de Georges... Chemin d'accès au village de Kerléano
Une impression seulement, car dès qu'il s'agit de chercher la vérité sur Cadoudal, Georges quoi, c'est une autre Histoire.
Alors, il me reste à prendre un lambeau de ce que je sais sur lui, pour en faire un bel habit de légende!
Sur les traces de Georges...

Chemin de Cadoudal

Un historien d'origine Locoalo-mendonnaise, aurait pu en dire plus...il l'a fait, tous les étés pendant 16 ans sur le chemin de Cadoudal, une balade indispensable à qui vient dormir à "Breizh Kiss". Mais Patrick Huchet, c'est lui, est parti sur les chemins de Compostelle, suivre une autre route. Si un jour je le rencontre, je l'interroge, promis.
Donc, Georges Cadoudal est un gars du coin.Du coin au XVIIIème siècle, bien sûr...
Sur les traces de Georges... Cet après midi, je suis allée voir sa maison natale. On peut juger de la notoriété de sa famille en voyant ce manoir, bien différent de ce qu'il était à la naissance de Georges en 1771, ne serait ce que parce qu'il a d'abord, subsisté et ensuite été agrandi et restauré par un des frères de Georges, Joseph.

D'une famille de Laboureurs, classe sociale assez aisée dans cette Bretagne du XVIIème (le laboureur cultive sa terre et vend le produit de son labour, de même qu'il loue son matériel, à la différence du journalier, qui ne possède que ses bras et travaille au jour le jour), Georges est né le premier. De ses 9 autres frères et soeur, seuls 5 ont atteint l'âge adulte.

Sur les traces de Georges...
Georges est le contemporain de Bonaparte, il a deux ans de moins que lui, et leur histoire est liée.
Ce devait être un élève brillant puisqu'il a fait ses études au collège de Vannes, où il put "faire ses humanités" comme l'on disait alors, c'est à dire, apprendre les langues anciennes comme le Latin et le Grec, ainsi que la philosophie; on acquérait une culture classique qui apprenait à penser, avec les anciens pour modèles ou référents (cela n'est plus possible de nos jours il me semble...oups, intrusion anachronique et hors de propos).

Au départ, avec ses amis, ses camarades, il paraissait enclin à suivre les idées nouvelles de la République. Mais la Constitution Civile du Clergé, dans une région éloignée par la langue et la culture des actes de la capitale Parisienne, est mal perçue. La majorité des prêtres se déclare contre cette constitution et devient réfractaire. La population les soutient et très vite, des soulèvements, des révoltes de paysans contre la constitution et autres levées d'impôts et d'hommes pour la "convention nationale" entraînent des incidents entre les Bleus Républicains et les Blancs Royalistes (si on n'est pas pour la république, on est pour le roi)

Les répressions terribles au fusil voire au canon puis à la guillotine ont certainement conforté Georges Cadoudal dans sa décision de rejoindre le mouvement Chouan de la Vendée. Il est emprisonné à 23 ans à Auray puis au Fort de Brest avec sa famille, où sa mère mourra en couches de son dixième enfant, celui-ci n'y survivant pas plus longtemps.

En 1794, Georges Cadoudal entre dans la clandestinité.

J'imagine qu'à partir de ce moment là, les amis, les frères, la géographie du pays d'auray, ont toute leur importance.

Sur les traces de Georges...

Route de la Forest

Pour se faire discret mais efficace contre la République, cet homme dit "fort comme un taureau" a choisi entre autres, Locoal, petite île de la Ria d'Etel, tout comme la Forest, en bout de Locoal pour se cacher et agir pour le rétablissement de la royauté.

Sur les traces de Georges...

Ses amis habitaient là, et il lui suffisait de sauter à bord d'une barque pour rejoindre n'importe quelle autre côte de la Ria pour s'échapper si besoin était.
Sur les traces de Georges...
Imaginons:

"Yffig est à Pen Pont, il veille.

Un camarade est venu leur annoncer la veille que la patrouille du poste de Belz allait faire une percée dans l'île de Locoal et de La Forest au cours de la semaine. Ce refuge des prêtres réfractaire était depuis quelques temps un objectif à atteindre pour les soldats républicains.

Sur les traces de Georges...
Georges est chez Le Bayon, le passeur, à sauver quelques heures de sommeil. La journée d'hier a été rude, il a reçu une balle dans la jambe et doit récupérer suffisamment pour préparer l'arrivée de l'armée royaliste anglaise et celle des émigrées, prévue quelques jours après la Saint Jean.
Sur les traces de Georges...
Cache de Cadoudal et ses hommes

A la moindre alerte, avec son état major, il peut aller se réfugier dans la cache fabriquée avec la pierre et la terre de la Forest. Le dernier rentré dans le trou les dissimulera avec un fagot de branches et de feuilles, déjà préparé à l'entrée. Un soldat arrivant au pas de charge ou à cheval ne remarquera pas cet assemblage.

De même, personne ne trouvera les trésors de guerre cachés par Cadoudal. Deux siècles plus tard, c'est sûr, quelques uns s'amuseront encore à chercher ce fameux champ triangulaire où l'un des trésors est dissimulé, dit-on. Même avec du matériel de Géophysicien...

Sur les traces de Georges...

Dedans

S'ils sont prévenus trop tard ou pris sur le fait, ils pourront toujours embarquer de l'une des petites plages qui sont faciles d'accès de la plupart des points de l'île. Et de là, rejoindre une côte plus hospitalière, ou une petite île de la Ria.

Sur les traces de Georges...

Tout le monde ici est vaillant à défendre, protéger et cacher les hommes de Cadoudal et les prêtres réfractaires. La terre bretonne est religieuse, on y parle une langue trop différente de celle de la capitale pour se comprendre, c'est comme une terre étrangère."

Aujourd'hui encore, le citadin, l'habitant de l'ancienne Lutèce, ne peut qu'être dépaysé. N'importe qui se rendant sur les traces de Cadoudal, sur le chemin qui porte son nom au petit matin, peut, en fermant les yeux, remonter le temps et comprendre, imaginer, la vie d'alors...

Sur les traces de Georges...
Ici, la vie est douce, le paysage tranquille, intact, c'est une chance pour nous d'y vivre, une occasion pour vous de le ressentir...

Sur les traces de Georges...

Sur les traces de Georges Cadoudal

Cliquez sur la photo, pour plus de photos!

Recherches et résumé fait avec les sources d'internet. Vous y avez accès sur les quelques mots d'apparence différente. J'ai peut-être fait des erreurs, si vous le souhaitez vous pouvez m'en faire part! Je rectifierai!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Georges Rousse à Paris

    Vous croyiez avoir tout vu en photographie contemporaine?Pour ceux qui passeraient à Paris entre le 9 Avril et le 8 juin 2008, il faut absolument passer à la... Lire la suite

    Par  Ffievre
    CULTURE
  • En hommage a georges perec

    Lundi 28 avril 2008 11h34 - EN HOMMAGE A GEORGES PEREC - art cinéma et philo L'écrivain Georges Perec ( 1936-1982) surtout connu pour son livre " La Vie Mode... Lire la suite

    Par  Giher
    SOCIÉTÉ
  • Saints Georges et Alexandra

    Bonne fête aux Georges et Alexandra, fêtés ensemble aujourd'hui ! La fête tombe cette année sur le mardi de la radonitsa, mais nous célébrons normalement les... Lire la suite

    Par  Moinillon
    JOURNAL INTIME
  • Georges Rousse

    . Rüsselsheim, 2003 Georges Rousse Exposition d'une sélection d'œuvres dont les 3 trois réalisées en février 2008 aux Halles de Chambéry avant leur... Lire la suite

    Par  Nicole Guichard
    CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Georges Rousse

    "On peut dire de Georges Rousse qu'il est photographe, mais c'est avant tout un plasticien.Son œuvre est l'aboutissement d'une démarche originale. Lire la suite

    Par  Adelap
    A CLASSER
  • Georges Steiner

    "Il n’y a pas une seule clé. Mais, de nos jours, les plus doués, les plus obsédés par l’absolu sont les mathématiciens. Ce sont les princes de l’esprit. Au... Lire la suite

    Par  Guy Marion
    SCIENCE, SCIENCE & VIE
  • Anthologie permanente : Georges Bataille

    Je rappelle la toute récente parution de l’Archangélique et autres poèmes de Georges Bataille dans la collection Poésie Gallimard VI Les mots du poème, leur... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Breizhkiss 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines