Magazine Poésie

L’homme et l’enfant (Maurice Carême)

Par Arbrealettres

OA01

Ce n’est qu’un homme et un petit enfant
Dans une allée d’automne,
Un homme et un enfant s’en allant, souriant,
Sous une pluie de feuilles jaunes.

Ils ne se disent rien. L’enfant regarde
L’homme qui lui sourit.
Et ils s’en vont, main dans la main, sous les grands arbres
Vers un toit qui reluit.

Sur les arbres montrant obstinément leurs nids,
Le ciel se dore comme un fruit.
Ce n’est qu’un homme et un petit enfant,

Et l’on dirait que, tout joyeux, l’automne
Marche devant eux en semant
Du soleil et des feuilles jaunes.

(Maurice Carême)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le dauphin (Maurice Carême)

    dauphin (Maurice Carême)

    Un dauphin sortit de la mer Et se mit à nager dans l’air. Nul ne le vit. Il était blanc, D’un blanc d’argent tout transparent. On était alors en novembre. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Le temps des vacances (Maurice Carême)

    temps vacances (Maurice Carême)

    C’est le temps béni des vacances. Le vent fait des noeuds d’hirondelles. Le jour est rond comme une amande. Tout le village sent le miel. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Mignonne souris blanche (Maurice Carême)

    Mignonne souris blanche (Maurice Carême)

    Mignonne souris blanche Comme un flocon de neige Tombé un beau dimanche D’une branche légère, Joli flocon d’argent Au museau si malin, Pourquoi as-tu si peur Qu... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • J’aime (Maurice Carême)

    J’aime (Maurice Carême)

    J’aime mes yeux, j’aime ma voix, J’aime être gai, j’aime être moi, Moi, blotti au coeur du monde Comme un nid de merle dans l’ombre. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Mon petit chat (Maurice Carême)

    petit chat (Maurice Carême)

    J’ai un petit chat Petit comme ça, Je l’appelle Orange. Je ne sais pourquoi jamais il ne mange Ni souris ni rat C’est un chat étrange Aimant le nougat et le... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Les oiseaux perdus (Maurice Carême)

    oiseaux perdus (Maurice Carême)

    Le matin compte ses oiseaux Et ne retrouve pas son compte. Il manque aujourd’hui trois moineaux, Un pinson et quatre colombes. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Les mouches (Maurice Carême)

    mouches (Maurice Carême)

    Les mouches m’aiment bien. Allez savoir pourquoi! Elles tournent sans fin, Sans fin autour de moi. Sitôt que je m’assois, Elles courent sur moi. Les mouches... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines