Magazine Cinéma

The Beatles - The Fool On The Hill/I Am The Walrus

Publié le 21 septembre 2009 par Eelsoliver

The_Beatles_Magical_Mystery_Tour_Frontal

Genre : Clips vidéo musicaux

Année : 1967

Durée : 3min et 4,35min

magical_mystery_tour_beatles_photo

La critique de ClashDoherty :

En 1967, après avoir enregistré Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, les Beatles se mettent à l'ouvrage pour leur album suivant, qui sera d'un genre très particulier : la musique d'un TVfilm diffusé sur la BBC, un album et TVfilm psychédélique du nom de Magical Mystery Tour, relatant les aventures magiques d'un groupe de touristes embarqués par les Beatles dans un bus, pour un voyage fabuleux.
Le TVfilm sera un bide (diffusé en noir & blanc, jugé trop farfelu), mais l'album sera une grosse vente. Sur la première face, les 6 morceaux de la bande-son. Sur la seconde face, 5 singles indépendants.
Il existe aussi une version double 45-tours proposant uniquement les titres de la B.O. du film. J'ai décidé de vous proposer, aujourd'hui, deux chansons issues de la bande-son de Magical Mystery Tour.

magical_20mysteri_20tour_20dvd

La première, située en-dessous de ce paragraphe, c'est le sublime The Fool On The Hill, interprétée par Paul McCartney, qui parle d'un homme vivant seul sur une colline, considéré comme fou par tout le monde, mais qui semblerait, en fait, bien plus sensé que n'importe qui (He knows they are the fools).
Le clip est celui du TVfilm, il faut attendre environ 45 secondes pour que la chanson ne démarre. On y voit un Macca sur une colline, symbolisant le 'dingue' de la chanson.
Une chanson douce, presque une berceuse à chanter aux enfants, un titre bucolique, mélancolique, touchant. Un des sommets du groupe.
Une des chansons qui, avec A Day In The Life, Strawberry Fields Forever, Eleanor Rigby, She's Leaving Home et Something, me procurera toujours des frissons quand je l'écoute, tellement elle est belle. 

Seconde chanson, le psychédélique I Am The Walrus interprété par John Lennon. Lennon reconnaîtra avoir été sous influence de LSD lors de l'écriture de cette chanson, notamment les deux premiers vers (voir plus bas pour les paroles).
Ca semble évident que faire une chanson parlant d'un pilchard escaladant la Tour Eiffel, entre autres, montre qu'on n'est pas dans un état physiologique naturel. I am the eggman, they are the eggmen, I am the Walrus, GOO GOO GOO JOOB.
On recherchera pendant longtemps le sens caché de cette chanson (dont le clip, là aussi, juste en-dessous, est celui du clip du TVfilm).
Dites, et s'il n'y avait pas de sens caché, au fait ? Hein, vous en pensez quoi ? En tout cas, chanson aussi grandiose que barrée, et le clip n'arrange rien, en montrant les Beatles fringués comme sur la pochette (hideuse) de l'album, une pochette que les Stones plagieront un peu pour leur Their Satanic Majesties Request (la bordure nuageuse psyché de la pochette), en plus de plagier celle du Sgt. Pepper's.... Le clip est farfelu, amusant, et illustre bien la chanson.

Voici donc deux immenses chansons, issues d'un album généralement un peu moins bien estimé que les deux monstres qui l'entourent dans la discographie du groupe (Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band et le Double Blanc), mais qui est, selon moi, leur meilleure oeuvre dans le domaine psychédélique.
Leur ultime oeuvre psychédélique, aussi, car dès 1968, avec le Double Blanc et la chanson Lady Madonna, ils retourneront à un rock plus traditionnel. Magical Mystery Tour est un chef d'oeuvre.
C'est juste dommage que la face B (les singles) vienne casser la cohésion de l'ensemble, malgré le fait que lesdits singles ne sont nuls autres que Penny Lane, All You Need Is Love, Hello, Goodbye, Baby You're A Rich Man et le cultissime Strawberry Fields Forever (que j'aborderai demain, par ailleurs). Autrement dit, du lourd, du bon, du grandiose même. Oui, cet album, bien qu'à moitié bande-son et à moitié compil de singles, est un monstre !

Note : 20/20  pour les deux chansons

THE FOOL ON THE HILL

Day after day,
Alone on a hill,
The man with the foolish grin is keeping perfectly still
But nobody wants to know him,
They can see that he's just a fool,
And he never gives an answer,
But the fool on the hill,
Sees the sun going down,
And the eyes in his head,
See the world spinning 'round.
Well on the way,
Head in a cloud,
The man of a thousand voices talking perfectly loud
But nobody ever hear him,
or the sound he appears to make,
and he never seems to notice,
But the fool on the hill,
Sees the sun going down,
And the eyes in his head,
See the world spinning 'round.
And nobody seems to like him,
they can tell what he wants to do,
and he never shows his feelings,
But the fool on the hill,
Sees the sun going down,
And the eyes in his head,
See the world spinning 'round.
Ooh, ooh,
Round and round and round.
And he never listens to them,
He knows that they're the fools
They don't like him,
The fool on the hill
Sees the sun going down,
And the eyes in his head,
See the world spinning 'round.
Ooh,
Round and round and round

42435319_p

I AM THE WALRUS

I am he as you are he as you are me and we are all together.
See how they run like pigs from a gun, see how they fly.
I'm crying.
Sitting on a cornflake, waiting for the van to come.
Corporation tee-shirt, stupid bloody tuesday.
Man, you been a naughty boy, you let your face grow long.
I am the eggman, they are the eggmen.
I am the walrus, goo goo g'joob.
Mister city policeman sitting
Pretty little policemen in a row.
See how they fly like lucy in the sky, see how they run.
I'm crying, i'm crying.
I'm crying, i'm crying.
Yellow matter custard, dripping from a dead dog's eye.
Crabalocker fishwife, pornographic priestess,
Boy, you been a naughty girl you let your knickers down.
I am the eggman, they are the eggmen.
I am the walrus, goo goo g'joob.
Sitting in an english garden waiting for the sun.
If the sun don't come, you get a tan
From standing in the english rain.
I am the eggman, they are the eggmen.
I am the walrus, goo goo g'joob g'goo goo g'joob.
Expert textpert choking smokers,
Don't you thing the joker laughs at you?
See how they smile like pigs in a sty,
See how they snied.
I'm crying.
Semolina pilchard, climbing up the Eiffel tower.
Elementary penguin singing hari krishna.
Man, you should have seen them kicking Edgar Allan Poe.
I am the eggman, they are the eggmen.
I am the walrus, goo goo g'joob g'goo goo g'joob.
Goo goo g'joob g'goo goo g'joob g'goo.

42305189_p


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Richard Millet tel qu'en lui-même la vanité le conserve : une lecture du n°58...

    Photographie (détail) de Juan Asensio. Richard Millet dans la Zone Pestiféré notoire qui tutoie les plus prometteurs de nos jeunes et moins jeunes talents,... Lire la suite

    Le 24 juillet 2015 par   Juan Asensio
    CULTURE, LIVRES
  • EVASION : 50 choses à faire absolument en Sicile !

    Cet été , l’Italie a encore une fois la côte pour des vacances Dolce Vita! La nature y est belle, l’héritage culturel et historique en font l’une des régions... Lire la suite

    Le 24 juillet 2015 par   Etv
    BONS PLANS, CULTURE
  • Critiques Séries : Murder in the First. Saison 2. Episode 4.

    Murder in the First // Saison 2. Episode 4. My Sugar Walls. Côté enquête, je trouve que Murder in the First ne se ramollie pas vraiment cette année. Je dirais... Lire la suite

    Le 22 juillet 2015 par   Delromainzika
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Critique Ciné : La Femme au Tableau

    La Femme au Tableau // De Simon Curtis. Avec Helen Mirren et Ryan Reynolds. Au premier abord, La Femme au Tableau n’est pas forcément le meilleur des films. Lire la suite

    Le 22 juillet 2015 par   Delromainzika
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Critiques Séries : The Strain. Saison 2. Episode 2.

    The Strain // Saison 2. Episode 2. By Any Means. Pour le moment, la saison 2 de The Strain démarre bien. Elle s’est légèrement éloignée de ce qui faisait... Lire la suite

    Le 22 juillet 2015 par   Delromainzika
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Festival Off d’Avignon : Malina

    « Dans la majuscule, je dessinerais à l’encre rouge les fleurs du lis martagon et je pourrais me cacher dans la légende d’une femme qui n’a jamais existé. Lire la suite

    Le 22 juillet 2015 par   Théâtrorama
    CULTURE, SORTIR, THÉÂTRE & OPÉRA
  • David Bowie Is

    David Bowie Is est la troisième exposition filmée que nous chroniquons et restera pour nous comme la plus marquante. Le réalisateur Hamish Hamilton, habitué à... Lire la suite

    Le 14 mars 2015 par   Rémy Boeringer
    BEAUX ARTS, CINÉMA, CULTURE, HISTOIRE, LIVRES, MÉDIAS, SÉRIES

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Eelsoliver 8862 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte