Magazine Humeur

De si grandes extrémités

Publié le 23 septembre 2009 par Jlhuss

lenainpaysans.1253568818.jpg Imaginez, sous le Roi soleil, un petit bourgeois de sagesse et d’esprit, entré au personnel d’un prince du sang chez qui fraye la faune des “grands”: fats titrés et fauves en dentelles. Classique. Mais supposez que ce bourgeois ait l’art d’écrire acéré, comme au même moment Le Nain a l’art de peindre vrai : déjà plus rare. Imaginez maintenant que, fatigué de ronger son frein, de ravaler les morgues,  de tenir sa langue sans cesser d’ouvrir les oreilles et les yeux, ce larbin intello décide à la fin de se lâcher, de tendre aux aristos et à leurs satellites le miroir de leurs grimaces, à la société de son temps la comédie de ses impostures, à la postérité le portrait de l’homme universel, cela donne Jean de La Bruyère et l’ironie terrible des Caractères, sensible dans les cinq extraits épars réunis ici.

Si je compare ensemble les deux conditions des hommes les plus opposées, je veux dire les grands avec le peuple, ce dernier me paraît content du nécessaire, et les autres sont inquiets et pauvres avec le superflu. Un homme du peuple ne saurait faire aucun mal ; un grand ne veut faire aucun bien, et est capable de grands maux. L’un ne se forme et ne s’exerce que dans les choses qui sont utiles ; l’autre y joint les pernicieuses. Là se montrent ingénument la grossièreté et la franchise ; ici se cache une sève maligne et corrompue sous l’écorce de la politesse. Le peuple n’a guère d’esprit, et les grands n’ont point d’âme : celui-là a un bon fond, et n’a point de dehors ; ceux-ci n’ont que des dehors et qu’une simple superficie. Faut-il opter? Je ne balance pas : je veux être peuple.

Il y a des misères sur la terre qui saisissent le coeur.Il manque à quelques-uns jusqu’aux aliments ; ils redoutent l’hiver ; ils appréhendent de vivre.L’on mange ailleurs des fruits précoces ; l’on force la terre et les saisons pour fournir à sa délicatesse : de simples bourgeois, seulement à cause qu’ils étaient riches, ont eu l’audace d’avaler en un seul morceau la nourriture de cent familles. Tienne qui voudra contre de si grandes extrémités ; je ne veux être, si je le puis, ni malheureux, ni heureux ; je me jette et me réfugie dans la médiocrité.

L’on voit certains animaux farouches, des mâles et des femelles, répandus par la campagne, noirs, livides, et tout brûlés du soleil, attachés à la terre qu’ils fouillent et qu’ils remuent avec une opiniâtreté invincible ; ils ont comme une voix articulée et, quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine ; et en effet ils sont des hommes. Ils se retirent la nuit dans des tanières, où ils vivent de pain noir, d’eau et de racines : ils épargnent aux autres hommes la peine de semer, de labourer et de recueillir pour vivre, etméritent ainsi de ne pas manquer de ce painqu’ils ont semé.

Champagne, au sortir d’un long dîner qui lui enfle l’estomac, et dans les douces fumées d’un vin d’Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu’on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l’on n’y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu’on puisse quelque part mourir de faim ?

Il y a des âmes sales, pétries de boue et d’ordure, éprises du gain et de l’intérêt, comme les belles âmes le sont de la gloire et de la vertu ; capables d’une seule volupté, qui est celle d’acquérir ou de ne point perdre ; curieuses et avides du denier dix, uniquement occupées de leurs débiteurs ; toujours inquiètes sur le rabais ou sur le récri des monnaies ; enfoncées et comme abîmées dans les contrats, les titres et les parchemins. De telles gens ne sont ni parents, ni amis, ni citoyens, ni chrétiens, ni peut-être des hommes : ils ont de l’argent.

La Bruyère , Les Caractères,1690 

la_bruyere.1253568882.jpg

Arion


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Classique et novateur

    Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos et le président du Conseil général de Vendée Philippe de Villiers ont annoncé le lancement d’une étude sur... Lire la suite

    Par  Soseducation
    SOCIÉTÉ
  • De nouvelles nain-securités

    nouvelles nain-securités

    Sarkozy essaye de nous faire oublier la diarhée législative en terme de securité. Celle-ci empeste depuis 2002, et était censée être efficace (souvenez vous de... Lire la suite

    Par  Dagrouik
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Grandes surfaces versus supérettes

    Je n'ai pas été étonné par la publication des bons chiffres du groupe Casino face à Carrefour. En fait, cela correspond à ma propre expérience. Lire la suite

    Par  Lheretique
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • L'Europe, un nain politique? (et petit, en plus)

    L'Europe, nain politique? petit, plus)

    Le Center for european reform publie un essai sur la puissance européenne. Un de plus, certes. Mais il convient de revenir régulièrement sur ce qui est une... Lire la suite

    Par  Sauvonsleurope
    EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • A-P. Mallard, classique malabar

    A-P. Mallard, classique malabar

    Je lisais cet après-midi les deux livres d'Alain-Paul Mallard dans l'idée, peut-être, d'évoquer en ces pages son premier, Evocación de Matthias Stimmberg paru a... Lire la suite

    Par  Fric Frac Club
    CULTURE, SOCIÉTÉ, A CLASSER
  • Quotas et grandes écoles

    Le gouvernement voudrait qu’il y ait 30% de boursiers en Grandes Ecoles, ce à quoi leurs directeurs répondent que les quotas diminuent le niveau du... Lire la suite

    Par  Christophefaurie
    SOCIÉTÉ
  • Imaginez vos stars préférées en version beauf

    Imaginez stars préférées version beauf

    Les stars version Planet Hiltron Un véritable cauchemar. Vos stars américaines préférées. Vos Leonardo, John, Nicole, Johnny, … se prennent un look d’enfer. Le... Lire la suite

    Par  Rvrenardleblog57
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines