Magazine Environnement

Solvants : l'Inserm confirme leur rôle nocif pour la femme enceinte

Publié le 23 septembre 2009 par Bioaddict @bioaddict
Solvants : l'Inserm confirme leur rôle nocif pour la femme enceinte Les nouvelles données d'une étude de l'Inserm montrent que, par rapport à des femmes non exposées, le risque de malformations congénitales chez l'enfant est multiplié par 2,5 suite à l'exposition régulière de leur mère aux solvants sur leur lieu de travail.
Des études précédentes suggéraient déjà que l'exposition aux solvants était particulièrement dangereuse chez la femme enceinte et impliquée dans la survenue de malformations congénitales et de fausses couches.

L'étude de l'Inserm, Institut national de la santé et de la recherche médicale, est une des premières études sur le sujet menée de manière prospective : elle a mesuré l'exposition aux solvants au début de la grossesse, avant la survenue éventuelle de malformations.

Publiés dans la revue Occupational and Environnemental Medicine, les résultats des chercheurs de l'Inserm apportent ce mois-ci de nouveaux éléments suggérant la nocivité des solvants pour les femmes enceintes et leur enfant à naître dans le cadre d'une étude de la cohorte Pélagie, c'est-à-dire sur les perturbateurs endocriniens (anomalies de la grossesse, l'infertilité et l'enfance).

Un risque de malformation 2,5 fois plus élevé chez les femmes exposées aux solvants

Les résultats démontrent une relation dose-dépendante entre la fréquence de l'exposition professionnelle aux solvants au début de la grossesse et l'apparition de malformations majeures. Les malformations à la naissance sont assez rares et concernent 2 à 3 % des nouveau-nés.

Chez les femmes les plus exposées, le risque de donner naissance à un enfant présentant une malformation congénitale est 2,5 fois plus élevé par rapport à des femmes non exposées. Les malformations concernées sont principalement les fentes orales (becs de lièvre), les malformations du rein et des voies urinaires et les malformations génitales du garçon.

Les métiers exposés sont principalement ceux du secteur de la santé (infirmières, aides soignantes), de l'entretien (femmes de ménage), les travailleuses de laboratoire ou les métiers de la coiffure/esthétique.

Un changement de poste pourra être nécessaire le plus tôt possible

C'est ce que préconisent les chercheurs dans certaines situations. Ils conseillent de réaliser une évaluation du risque de développement anormal de l'embryon auprès des médecins du travail en début de grossesse pour les femmes exposées aux solvants.

Il est essentiel pour eux d'identifier précisément les caractéristiques des solvants mis en cause dans ces anomalies du développement intra-utérin et les autres expositions présentes dans les métiers concernés. Des analyses complémentaires sont actuellement en cours avec notamment des dosages de biomarqueurs de solvants à partir des urines prélevées chez les femmes enceintes au début de grossesse.

Des solvants présents un peu partout

Les solvants sont des liquides qui ont la propriété de dissoudre, de diluer ou d'extraire d'autres substances sans provoquer de modification chimique de ces substances et sans eux-mêmes se modifier.

Leurs propriétés chimiques expliquent leur utilisation dans de nombreux secteurs d'activité professionnelle. Ils sont ainsi présents dans les peintures, les vernis, les produits d'entretien mais aussi dans les produits cosmétiques.

Principalement absorbés par les voies respiratoires ou par la peau, les solvants ont la propriété de passer la barrière placentaire et peuvent de ce fait nuire au foetus.

voir les sources de l'infos Maternal occupational exposure to solvents and congenital malformations: a prospective study in the general population
R Garlantézec, C Monfort, F Rouget and S Cordier
Inserm U625

Occupational and Environmental Medicine 2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1610830 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte