Magazine Politique

Dominique de Villepin et la présidentielle 2012

Publié le 23 septembre 2009 par Exprimeo

Dominique de Villepin ne peut désormais que constater que toutes les étapes ont été franchies pour qu'il soit dans le devoir d'offrir une alternative en 2012. 2012 seront les élections de la respectabilité. C'est la vague de fond qui se profile. La respectabilité du pouvoir, c'est une nouvelle morale appliquée au pouvoir pour davantage d'humilité, d'écoute et surtout de respect des individus. La " morale républicaine Française" a été constituée autour de principes simples : - le respect d'autrui, - l'honnêteté, - le sens de la justice avec dans ce terme une acception plus proche de l'équité que de la pure règle de droit, - le refus de l'égoïsme, - la générosité. Ces termes constituent les fondements essentiels de la morale républicaine. S'en émanciper exagérément constituerait un grand risque pour tout responsable public Français. Cette "morale républicaine" entretient d'ailleurs des relations parfois paradoxales avec la morale "classique". En France, ce qui est important sur le plan moral, c'est moins de respecter la loi faite pour tous que d'appliquer les lois que chacun s'est fait pour lui-même parées alors du nom de principes. Ces principes donnent ainsi naissance à une sorte de code des devoirs individuels. Il y a bien en France deux sortes de " lois ". La " loi extérieure " qui s'impose à tous. Cette loi peut être malmenée sans que cela ne suscite de trop grande réprobation morale selon les domaines. A côté, voire même en complément, intervient une sorte de " loi intérieure " non écrite qui est constituée par l'ensemble des principes que chaque individu considère comme constituant son "code de vie". Prenons l'exemple du fonctionnement des services publics. Un agent d'un service public est plus affecté si vous mettez en cause son sens de l'honneur professionnel personnel que le respect du règlement. Un agent de la SNCF vous explique que le train doit arriver à l'heure non pas parce que le règlement lui impose dans le contrat passé avec les usagers mais parce que le conducteur en question serait à ses propres yeux indigne de sa réputation si tel n'était pas le cas. Sous cet angle, la morale se rapproche de l'éthique du devoir. Aujourd'hui, le "code de vie" de Dominique de Villepin ne laisse plus aucune place au doute : il sera candidat en 2012. Trop de frontières ont été dépassées ces derniers jours tout particulièrement. Sa déclaration le premier jour du procès prend alors une autre signification. Elle était probablement sa vraie déclaration de candidature entouré par les ses siens dans des conditions de chaleur sincère qui ont ému toutes les personnes présentes ce jour là. Il y avait dans le regard de son épouse et de ses enfants une solidarité implacable qui a touché y compris dans le camp adverse. Pour ceux qui savent également décoder les messages de l'ancien Premier Ministre, la phrase de conclusion "au nom du peuple Français" était particulièrement bien choisie puisque cette formule est au début de chaque jugement de la République Française mais aussi la référence à l'autre verdict désormais inévitable.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines