Magazine F1/moto

Affaire "Renault" à Singapour 2008 20 : Briatore, la Victime des italiens

Publié le 23 septembre 2009 par Jg56
Flavio Briatore, ex-directeur de l'équipe Renault F1, est celui qui a payé le plus cher la tricherie du Grand Prix de Singapour 2008 (Piquet Jr. se crashait pour permettre à Alonso de gagner) et cela n'a pas fait que des heureux en Italie. Outre son caractère "particulier" d'homme d'affaire qui "n'aime pas la Formule 1", il était le patron italien le plus connu et le plus efficace du sport automobile. Les journaux du pays se sont donc mis à le défendre ces jours-ci...
"Renault n'a pas hésité à se débarrasser de l'homme qui lui a offert quatre titres mondiaux, dans l'unique espoir d'être seulement légèrement sanctionné." peut-on lire dans les colonnes de la "Gazzetta dello Sport".
"Le jugement de la FIA pue ; c'était une revanche. Afin de sauver Renault, il Flavio Briatore a pris la responsabilité de toute l'affaire. Nelson Piquet s'en est sorti malgré son sale boulot, et en plus, il tient sa revanche." écrit le "Corriere dello Sport".
"La Republica" déclare :
"Briatore a payé pour tout, Renault en réchappe."
Le "Tuttosport" est plus sévère : "Dans l'affaire Piquet, seul Briatore paye. Il est victime d'une conspiration. Ce chapitre sombre de l'histoire de la F1 a un mauvais goût de revanche contre Briatore." Le "Corriere della Sera" dit la même chose, mais de façon plus imagée, rappelant le lieu du Conseil Mondial du Sport Automobile qui décidé des punitions dans cette affaire : "Mosley (président de la FIA) a eu sa revanche Place de la Concorde, là où était la guillotine durant la Révolution française."

Photo F1-Live.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jg56 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines