Magazine Humanitaire

Rapport mondial sur la corruption 2009

Publié le 23 septembre 2009 par Kak94

TI appelle les entreprises à s’opposer à la corruption pour encourager un développement économique durable

Rapport mondial sur la corruption 2009


Selon le rapport mondial sur la corruption 2009 de TI, consacré cette année à la corruption dans le secteur privé, la corruption mondiale coûte à la collectivité des milliards de dollars et entrave le chemin vers une croissance économique durable.
Au cours des deux dernières années, les entreprises ont dû s'acquitter d'amendes qui leur ont coûté des milliards de dollars. A ce coût financier, s'ajoutent d'autres préjudices comme l’atteinte au moral des salariés et la perte de confiance des consommateurs et des partenaires commerciaux potentiels.
TI appelle donc les entreprises à agir contre la corruption avec détermination pour réduire les risques. Une condition essentielle pour assurer un développement économique durable.
Rapport mondial sur la corruption 2009 La corruption augmente les coûts des projets d'au moins 10 %
Le rapport 2009 présente dans le détail les nombreux risques de corruption auxquels sont confrontées les entreprises, des petits entrepreneurs d’Afrique sub-saharienne aux multinationales d’Europe et d’Amérique du nord. Ainsi, dans les seuls pays en développement et en transition, les pots-de-vin versés à des politiciens corrompus et à des fonctionnaires d’État ont pu atteindre jusqu’à 40 milliards de dollars par an.
Par ailleurs, d'après les recherches effectuées dans le cadre du rapport, la moitié des cadres des grandes entreprises internationales interrogés ont estimé que la corruption entraînait une augmentation des coûts des projets d'au moins 10 %. Au final, c’est le citoyen qui en fait les frais : les consommateurs ont payé un surcoût de l’ordre de 300 milliards de dollars à près de 300 cartels privés internationaux découverts entre 1990 et 2005.
Le rapport formule plusieurs recommandations, concernant notamment une meilleure transparence des activités des entreprises (et en particulier des efforts visant à lutter contre la corruption) et une plus grande responsabilité des marchés, des acteurs du marché et des institutions chargées de les réglementer.
Aider les entreprises à prendre conscience des risques liés à la fraude et à la corruption
Un chapitre du rapport consacré à la France dresse un panorama de la corruption tant au niveau de l’évolution de la législation, des difficultés et des risques rencontrés par les entreprises que des actions de prévention mises en œuvre, dont certaines d’ailleurs menées en partenariat avec TI France. 
Daniel Lebègue, président de la section française de Transparency International, rappelle par ailleurs que «  TI France aide les entreprises françaises à mieux prendre en compte les coûts et les risques liés à la fraude et à la corruption, ainsi qu’à mettre en place des dispositifs de prévention et de conformité. Mais notre association est également attentive à la concurrence déloyale que font parfois à nos entreprises des concurrents peu scrupuleux et des pays qui ne respectent pas leurs engagements internationaux. Nous dénonçons sans relâche ces manquements aux règles de droit international ».
Télécharger le communiqué de presse du 23 septembre 2009. Télécharger le rapport mondial sur la corruption 2009. Télécharger le résumé du rapport. Télécharger les questions fréquemment posées (en anglais). Télécharger le chapitre sur la France.
source : http://www.transparence-france.org/ewb_pages/div/Rapport_mondial_sur_la_corruption_2009.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par thill
posté le 16 janvier à 00:14
Signaler un abus

transparence international France financé par l'argent de la corruption

A propos de l’auteur


Kak94 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte