Magazine Football

Actu club | Une polémique ridicule

Publié le 23 septembre 2009 par Dredge

21h45, dimanche soir dernier. Après une mi-temps totalement dominée par les parisiens, le président lyonnais Jean Michel Aulas descend de la tribune officielle pour s'entretenir avec l'arbitre du match Fredy Fautrel.
Les deux hommes s'enfermeront une petite dizaine de minutes dans le vestiaire reservé aux arbitres, afin de discuter d'une première période qui ne tourne pas comme elle devrait à l'avantage de l'Olympique lyonnais. Et c'est le but de Ludovic Guily de la 29ème minute qui sera la principale source de discorde...
Pourquoi M Fautrel a-t-il validé un but totalement valable qui pourrait compromettre un résultat favorable de l'OL au Parc des Princes ? Pourquoi le trio arbitral n'est-il pas revenu sur sa décision après que Joël Bats leur a ordonné de signaler l'attaquant parisien hors-jeu ?
Une mise au point s'imposait, si l'OL ne voulait pas risquer de perdre la dynamique de sa bonne entame de saison. Et M Fautrel, conscient qu'il jouait certainement sa place en Ligue 1 en allant contre les règles officieuses favorisant l'OL, rectifiera son erreur en seconde mi-temps, en accordant volontairement un but de Gomis pourtant largement hors-jeu.

C'est avec cette histoire, pourtant totalement farfelue, que les médias tentent encore une fois de convaincre la France du football de la pseudo malhonneteté de Jean Michel Aulas et de l'OL en général. Pourtant, on avait cru que la théorie du complot, qui avait permis à l'OL d'être favorisé pour réussir ses sept titres d'affilée, avait enfin été oubliée, dans un éclair de lucidité. Mais il semblerait que la rancoeur soit tenace, et que même après une année sans titre et la promesse d'un puissant big four en Ligue 1 qui se dessine cette saison, l'OL suscite encore la jalousie.
Alors, qui est le plus ridicule dans cette histoire ? Antoine Kombouaré, qui a vivement entretenu la polémique à ce sujet sur les ondes d’Europe 1 ? * Certains médias, qui perdent toute crédibilité en tournant en dérision l'institution lyonnaise ? ** Ou seulement moi, qui me laisse piéger encore une fois par cette acharnement constant et fatiguant, sur un club qui mérite tellement plus de respect pour tout ce qu'il apporte au football français ?
Le fin mot de l'histoire reviendra à Fredy Fautrel aujourd'hui au micro de RMC :  "Je suis plus que surpris de ce qui se raconte. Il y a eu un échange avec Jean-Michel Aulas, mais il a eu lieu devant témoins. A la mi-temps, j’ai croisé le président lyonnais, qui m’a pris a partie. Il m’a dit que le but de Giuly était bien valable, mais qu’il était inadmissible que François Clerc ait pris un carton jaune. Ce comportement en public d’un président est inadmissible. Je l’ai donc convoqué dans le vestiaire pour lui dire que c’état inacceptable. Et qu’on pouvait parler d’homme à homme, mais pas en public. Tout cela a duré douze secondes et il n’a pas eu le temps de parler".
La "vérité" était donc pourtant tout autre, s'il eu fallait en douter un seul instant. Mais certains ont semblent-ils cru qu'il était plus intéressant de faire croire qu'elle était ailleurs....
* Retranscription de la prestation de l'entraineur parisien : "C’est interdit de venir à la mi-temps, c’est trop grave. Discuter pour dire : “Je ne suis pas d’accord”, ça peut arriver à la fin du match. À la mi-temps, ça ne se fait pas. Je vais même aller plus loin, tu peux non seulement gueuler, mais aussi soudoyer l’arbitre si tu veux. Ça me fout les boules aujourd’hui. On perd deux points. Ça me rend fou de savoir qu’on a eu une erreur d’arbitrage et que l’arbitre a été influencé. Je ne peux pas l’accepter."
** http://www.football365.fr/france/infos-clubs/lyon/article_349480_l1-lyon-Et-Aulas-quitta-son-siege.shtml


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dredge 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines