Magazine Humeur

Tu veux ou tu veux pas …Tu veux c'est bien si tu veux pas, restez en là !

Publié le 23 septembre 2009 par Nicolas007bis

Martine et Ségolène

Souvenez-vous, il y un peu plus d’un an, les Irlandais ont vigoureusement et non sans une certaine fierté rejeté le traité de Lisbonne sur lequel ils ont été amenés à se prononcer par référendum. Or, voilà que dans quelques jours (le 2 octobre), on va leur demander de remettre le couvert, histoire de confirmer ou de préférence (c'est moi qui le dit) d’infirmer leur premier vote.

Seul peuple à utiliser ce mode de décision pour cause d’obligation constitutionnelle, les Irlandais, avec ce vote, se sont évidemment fait un tas d’amis du côté des fameux nonnistes de Droite et de Gauche.

J’entends encore les Mélenchon, De Villiers et consorts nous asséner que la preuve était faite que les peuples refusent le traité de Lisbonne pour un tas de raison que je n’ai pas encore bien compris je dois l’avouer, mais pour un tas de raisons certainement très bonnes puisque le Peuple Irlandais en digne représentants de tous les peuples européens l’a refusé !

J'entend également Jean-Pierre Chevènement clamer: « Le rejet de la Constitution européenne bis est un service rendu à l’Europe tout entière». «Le vote du peuple irlandais revêt une signification profonde: les peuples refusent de se laisser dissoudre dans une Europe à la fois technocratique et antisociale»….rien de moins !

J’entends encore la réaction euphorique de Philippe de Villiers: «Le peuple irlandais a parlé au nom du peuple français» en rejetant cette «Constitution bis». «C'est pourquoi je dis que nous sommes tous des Irlandais.» …eh bien non, justement, nous ne sommes pas tous des Irlandais et c’est justement là la difficulté ! Il serait évidemment plus facile de faire l’Europe si nous étions tous des Irlandais, des Français ou des Allemands !!!

Sans compter tous ces anonymes qui, frustrés de n’avoir pas pu s’exprimer par les urnes, l’ont fait via les commentaires des blogs et medias avec des envolées lyriques de la plus belle facture comme : « Le non des Irlandais est "une victoire de la liberté et de la raison, sur les projets élitistes artificiels et la bureaucratie européenne » ou encore « Le peuple Irlandais fait remonter la voix de tous ceux qui en sont privés » …ben tiens !

En bref, il était clair pour beaucoup, que les Irlandais ont dis tout haut ce que l’Europe entière pensait tout bas, se faisant ainsi le porte-voix (dans tous les sens du terme) de 500 millions d’européens muselés par leurs gouvernants !

Pourtant, pourtant….qu’a-t-il dit le Peuple Irlandais ?

Il a dit « non », ok, mais pourquoi, à quoi ?

Outre les inévitables considérations de politique intérieure qui n'ont rien à voir avec la question posée, grand classique de tous les référendums (ou du moins dans les pays qui n’ont pas l’habitude de le pratiquer), la réponse se trouve dans les exigences de ces mêmes Irlandais :

Pour accepter de revoter, les Irlandais ont demandé aux pays européens de garantir que l'adoption du traité de Lisbonne n'affecterait ni la neutralité militaire, ni le régime fiscal irlandais, ni l'interdiction d'avorter, ni le maintien du principe d'un commissaire européen par pays de l'Union….et qu’elle n’imposerait pas le mariage gay !!!

Tout ces points leur ont été accordé d’autant plus facilement que 4 d’entre eux ne sont, de toute façon, pas concernés par le Traité !

Seul le principe d’un commissaire par pays aurait été remis en cause par le Traité de Lisbonne. Au lieu de cela, la pléthorique Commission restera composée d’un commissaire par État membre (et donc d’un Irlandais).

Ces exigences, pour l’essentielle inutiles, montrent bien qu’à l’occasion de ce vote, tout et n’importe quoi a été dit par les nonistes et notamment par le premier d’entre eux, le richissime Declan Ganley leader de Libertas, le parti qui s’est pris une tôle aux Européennes.

En tout état de cause, il me parait un peu osé d’aller prétendre qu’avec de telles considérations, à la fois très spécifiques et somme toute très nationalistes, les Irlandais ont voté au nom du bon peuple d’Europe dans son ensemble !

Les Irlandais vont donc revoter mais quelque soit le résultat du vote, on peut être certains que nos chantres de la « démocratie populaire quand ça les arrangent » trouveront prétexte à hurler au déni de démocratie !

Si c’est le « no », ils viendront nous dire : « vous voyez bien, dès qu’on donne la parole au Peuple, il refuse cette Europe ultralibérale et technocratique » !

Si c’est le « yes », ils viendront nous dire : « vous n’avez pas respecté le choix du Peuple Irlandais (sous-entendu des peuples européens), vous l’avez obligé à revoter en lui mettant une pression telle qu’il n’avait pas d’autre solution que de voter oui » !

En dehors du cas précis du processus d’adoption du traité de Lisbonne, tout ceci montre les limites du référendum et, à contrario, met en valeur tous les mérites de la démocratie représentative !

Cela met aussi en évidence la nécessité d’en finir avec l’exigence d’unanimité qui, certes force aux discussions afin de trouver un consensus, mais qui met 27 pays à la merci des exigences extravagantes d’un seul.

Un processus d’adoption à l’unanimité est d’autant moins acceptable qu’un refus met celui qui l’impose aux autres en position de force pour obtenir des concessions au détriment de ceux qui ont dit oui, sans aucun risque en contrepartie que de rester dans une situation de statu quo. Pourquoi se gêner dans ces conditions !

C’est pour cela que, pour une fois, je suis en accord avec la position de …Silvio Berlusconi (ce billet est un collector car c’est probablement la première et la dernière fois que je dis ça) qui veut appliquer le traité de Lisbonne même si les Irlandais votent à nouveau "non", ce qui aurait pour effet de reléguer les Irlandais en périphérie de l’Europe les obligeant ainsi à assumer leur choix !

Ce qui revient à dire que les Irlandais ont tout à fait le droit de voter « non » mais que dans ce cas, ils aillent jusqu’au bout du très explicite slogan du chef de file des nonistes, Declan Ganley : « L'Europe nous a beaucoup apporté : restons-en là »…ben, oui…si vous voulez c’est bien si vous voulez pas restez en là !»


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • H&M, du co- branding en veux-tu en voilà !!!

    H&M, branding veux-tu voilà

    Novembre et Décembre vont être les mois du co-branding avec H M, où l'on pourrait presque croire que leurs stylistes ( pourtant si talentueux ! ) manquent... Lire la suite

    Par  Aleen
    CONSO, HUMEUR
  • Tu veux mourrir de la grippe A ? (suite)

    veux mourrir grippe (suite)

    ... Fais toi vacciner !Enfin, c'est parti, tout le monde peut aller se faire piquer contre le H1N1 ... quinze jours de plus , au rythme des catastrophes de... Lire la suite

    Par  Ericbloggeurcitoyen
    HUMEUR, SANTÉ
  • « Et si tu veux changer le monde… »

    veux changer monde…

    « …ça, c’est du positif, ça c’est de l’UMP » Madame Pécresse se croit à la Nouvelle Star en entonnant le slogan médiatique du nouveau clip de l’UMP, plein de... Lire la suite

    Par  Philippejandrok
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Sarkozy veux censurer Internet

    Sarkozy veux censurer Internet

    A l'heure où Google supprime la censure de son moteur de recherche en Chine, Sarkozy souhaite l'installer en France. On en avait déjà parlé avec le député... Lire la suite

    Par  Sebix
    SOCIÉTÉ
  • Je veux rencontrer Alice!

    J’attendais un signal positif. Un message qui passe au vert. Comme ce rayon de soleil friandise de ce matin, que je me  suis mangé les yeux fermés. Avec pour... Lire la suite

    Par  Ppadn
    HUMEUR
  • Je veux un PUMA !!!

    veux PUMA

    Voilà exactement le véhicule qu’il me faut ! Source : Presse-Citron.net Baptisé Project P.U.M.A. (Personal Urban Mobility & Accessibility), celui-ci consist... Lire la suite

    Par  Captain-Market
    ENTREPRENDRE, FOCUS EMPLOI
  • Tu veux ou tu veux pas ?

    veux

    J'ai vécu un truc de dingue hier en fin d'après-midi ! Alors que je travaillais sur ma terrasse, j'avais à ma droite le soleil resplendissant et à ma gauche le... Lire la suite

    Par  Lyliplume
    PHOTOS, TALENTS

A propos de l’auteur


Nicolas007bis 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines