Magazine Cinéma

Que la bête meure

Par Tibo75
Que la bête meure
mercredi 23 septembre 2009
Je continue ma découverte des films de Chabrol. Et quelle réussite ! Dès la première scène j'ai été conquis : elle est filmée du toit de la voiture, en plongée, la vue est alors limitée, on sent qu'il va se passer un drame et c'est effectivement le cas. Après, on retrouve des personnages classiques des films de Chabrol : Michel Duchaussoy, grand bourgeois qui se sait intelligent et se croit donc au dessus des autres ; pourtant il n'arrive pas à berner la police. Mais c'est évidemment surtout Jean Yanne qui est fantastique dans son rôle de garagiste râleur, terreur de sa famille, mal élevé, bref le nouveau riche en face du grand bourgeois. Il n'y a que sa mère pour l'admirer.
La scène d'avant-dîner est aussi excellente : toutes les banalités ressortent. Je ne sais plus qui a dit que les sujets de conversation des plus bêtes étaient le temps qu'il fait puis juste au-dessus parler et dire du mal des autres. Ici, on en reste à la pluie et au beau temps. Il manque un personnage, tout le monde l'attend et lorsque Jean Yanne rentre tout change tout d'un coup, la scène ne tourne plus qu'autour de lui. En conclusion, du bon, du très bon cinéma (j'allais ajouter français mais pourquoi ajouter ce mot comme si le cinéma français était généralement mauvais, en fait ce film est du bon cinéma tout court !).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tibo75 122 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines