Magazine Info Locale

Didier gosuin combi-ne à auderghem

Publié le 24 septembre 2009 par Mj1729

DIDIER GOSUIN COMBI-NE À AUDERGHEM

art_83534

AUDERGHEM Le bourgmestre d'Auderghem, Didier Gosuin, a décidé de s'occuper particulièrement des impétrants "perturbateurs" et récalcitrants de sa commune en leur réservant un régime de faveur en "taxi-policier spécial" au tarif VIP "limousine" de faveur !

Vaut mieux ne pas trop faire le "zouave" sur le territoire communal d'Auderghem, une taxe de 150 € sera réclamée à tout contrevenant, ivrognes (dans la zone de police tout de même 3.140 tests d'alcool, dont 894 se sont révélés positifs) et faiseurs d'esclandres (une citoyenneté stéréotypée du tapage nocturne et de l'outrage policier en développement), embarqué par la police, avec tous les risques de dérives policières imaginables sur un tel amendement, sans compter l'effet cumulatif de la taxe avec d'autres amendes administratives qui pourrait paupériser très rapidement nombre de ces contrevenants particuliers et combien fragilisés.

Car même si le nombre d'arrestations administratives à Auderghem est en augmentation pour faits sur la voie publique (293 en 2008 pour environ 30.000 habitants), il faudra encore vérifier que les concitoyens auderghemois quelque peu désoeuvrés et sans doute plus, les non résidents ( le dispositif ne le relève pas, mais tendrons-nous vers l'élitisme de la population auderghemoise avec un tel modèle répressif et dissuasif, une purification communale deviendrait dorénavant modèle de « vie sans histoire »), ne seront pas systématiquement arrêtés avec un certain zèle pour faire rentrer l'impôt dans les caisses communales, pour soulager les forces de l'ordre pour mieux servir et rester à la disposition du trafic des navetteurs qui encombrent la commune au quotidien ; le problème est bien là, ne plus s'occuper de protéger les gens parfois contre eux-même, mais bien du matériel, de ce point de vue, il n'y a aucune économie pour le citoyen auderghemois qui paye l'impôt, mais de cela le chef de zone de la police et le bourgmestre Didier Gosuin ne préfèrent pas en parler...

Pour un rien, le citoyen ne risque-t-il pas de faire l'objet d'une arrestation administrative abusive et d'être conduit au commissariat en combi pour faire de la « taxe facile » ?

Combattre les nuisances à la commune (concentration des bureaux, navetteurs, diverses nuisances sonores, etc) qui empoisonnent la vie des auderghemois, c'est une autre question, pourquoi dès lors ne pas en profiter en ne prenant des mesures que sur les facilités directement accessibles, opprimer et taper du "petit", plutôt que de s'attaquer à de plus "grosses proies", les voleurs, les trafiquants, les fraudeurs du fisc, les fortunés douteux et les politiciens corrompus...

Une pratique toute à l'honneur de l'ex-ministre régional et député-bourgmestre de sa commune qui fulminait depuis dix ans déjà car l'arrêté royal en question n'a toujours pas été voté, seulement pour le fédéral ; Didier Gosuin aime les taxes et surtout les dépenses inutiles sur les gros travaux publics de sa commune, toujours désespéremment en travaux dans les moindres recoins de sa commune, qui ne satisfont pas obligatoirement tous les citoyens qui n'ont que peut à revendiquer, ils subissent les décisions du Chef communal, car il sait bien gérer sa commune en solo avec sa majorité FDF très confortable et exclusive depuis sa nomination de bourgmestre  (bassin d'orage inefficace, réhabilitation de la ligne de tram sur la berme centrale du Souverain avec réduction des voiries pour les automobilistes qui occasionneront d'immense bouchons, au point de continuer à paralyser la commune ( d'où un surcoût des interventions policières), la promenade verte Delta-Tervueren avec son nouveau "pont-piétonnier suspendu" inesthétique(comme le "monument-fontaine à la potence" affreux au rond point des Pêcheries) qui n'a rien d'écologique le long du ring de l'autoroute E40 et astronomiquement coûteuse pour peu de résultats urbanistiques pour les usagers communs ; alors 16.500 € d'économie sur la "combi-taxe" pour les contribuables auderghemois, c'est une goutte d'eau dans la manne providentielle communale qui a vraiment d'autres chats à fouetter, n'est-ce pas monsieur le bourgmestre Didier Gosuin... !

Quoi de plus normal pour un bourgmestre francophone MR-FDF, Didier Gosuin, en quête de nouvelles sensationnelles sur une "combi taxe" dissuasive, une pratique musclée bien flamande qui reste encore à démontrer, mais quoi de plus normal pour son équipe de l'Administration communale et policière qui est majoritairement flamande à ses postes clés de responsable, combien étrange pour le FDF défenseur bruxellois de la francophonie bruxelloise, ce sont les flamands qui proposent et soumettent les citoyens francophones d'Auderghem !

Mais à deux ans des élections communales, il faut bien au bourgmestre de marquer le coup, en faisant parler de lui, il doit continuer à exister, pour essayer de continuer à plaire au sein de la collectivité auderghemoise, pas des flamands mais des francophones (il a besoin des voix FDF pour redevenir peut-être ministre MR) et de se faire pardonner de ses inactions dans des dossiers peu accessibles et sensibles après tout les chantiers sur la voirie depuis de nombreuses années et une circulation irrémédiablement abondante, là aussi sa police a beaucoup à faire, mais le bourgmestre ne se préoccupa pas des frais occasionnés par ces mégalo-travaux ( non, il n'y a pas de risque "Clearstream" à Auderghem, Albert Frère n'est pas encore actionnaire à la commune) et d'apporter des solutions pour les riverains.

S'il est exact que les contrevenants doivent être responsabilisés dans le bon sens, il y a aussi des impératifs sociaux relativement importants face aux inégalités et divers malheurs sociaux, la crise de société que nous traversons, l'injustice sociale qui peut pousser à bout certains individus et certes inexcusables dans bon nombre de cas et de situation, mais une pression supplémentaire sur certains habitants cibles ou extérieurs à la commune ne doit pas avoir raison de la sécurité élémentaire que la police doit conférer à la population, la police doit resté un service public gratuit, car si elle se "privatise davantage" en jouant à l'encaisseur communal, à quoi serve encore nos taxes communales, régionales et fédérales et en admettant que ces arrestations policières avoisinent le "zéro de tolérance", à quoi servira encore notre bonne police déjà en effectif réduit faute de budget suffisant (ce sont les politiciens qui gèrent mal avec beaucoup de gaspillage) ; il suffit de déposer une plainte circonstanciée sur des faits banaux de voisinage et de nuisances diverses pour savoir comment fonctionne réellement cette dernière, de ce côté, il n'y a pas de satisfaction, il faut presque un crime soit commis pour que notre police bouge, c'est bien connu à Auderghem comme ailleurs... !

Discutable donc que cette "combi-taxe" version Didier Gosuin en quête publicitaire, avec des méthodes policières qui risquent de devenir excessives et discriminatoires, mais espérons que les polices communales n'hésiterons pas à facturer plus de 150 € aux émeutiers des communes-ghetos liées aux problèmes communautaires interculturels qui saccagent les biens publics et privés à coup de grand renfort policier, comme dernièrement à Molenbeek, mais quant à atteindre financièrement ce type de contrevenants, je crains que l'autorité ne se montre laxiste et n'ose toucher à ce  type de délinquance pourtant très coûteuse pour les contribuables et victimes, car pour les mineurs d'âge, le nouveau règlement de Gosuin, qu'il souhaite étendre à toutes les communes bruxelloises, fera exception: les parents ou les tuteurs ne devront s'acquitter de la taxe que s'ils refusent la procédure de médiation qui sera proposée et menée par la Maison de la prévention quant aux dégâts engendrés, donc ce seront tristement les pauvres désoeuvrés de la nuit et des dernières joies de la vie (les noctambules) et inconscients en tout genre qui seront les seuls pénalisés, toujours pas la grande criminalité, les casseurs de quartier en majorité mineur, trouver l'erreur, donc dorénavant les éméchés auront jusqu'au 31 décembre 2009, après s'abstenir et une nouvelle loi sur la prohibition de l'alcool dans les cafés en préparation par le bourgmestre Didier Gosuin... !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mj1729 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine