Magazine

La Bordelaise édition 2009 : comment s’alimenter le jour J

Publié le 24 septembre 2009 par Carmel

On retrouve Nathalie Lesny pour d’ultimes conseils diététiques… il nous manquait pour que tout soit calé pour dimanche!

Il faudra bien s’alimenter les 2 jours avant la course, c’est-à-dire faire des repas équilibrés.

Samedi midi : plat de légumes, protéine (viande poisson ou œuf), un produit laitier (fromage), un peu de pain

Ex :    betteraves à l’huile de colza, vinaigre balsamique, persil, sel , poivre
   Escalope de dinde avec jardinière de légumes de saison (ratatouille introduire les oignons et l’ail qui est un très bon antioxydant)
   Fromage
   Pain  
   Eau

 Samedi soir :
La veille faire un repas féculent sans oublier les légumes, un fruit pour les vitamines et des sels minéraux qui vont aider à optimiser l’apport énergétique de la course
Une protéine facile à digérer comme le poisson, la viande blanche ou les œufs. La viande rouge est un peu plus longue à digérer.
Ne pas oublier un produit laitier un yaourt nature, sucré ou aux fruits.
Les bonnes graisses sont importantes : varier entre l’huile l’olive et celle de colza. Une cuillère à soupe suffit pour le repas.
Boire toute la journée de samedi pour être bien hydratée et stocker au mieux les réserves glucidiques (les féculents).
Ne pas se coucher trop proche du repas pour ne pas être déranger de la digestion.

Ex :    Salade verte tomate basilic et huile d’olive, vinaigre balsamique, sel, poivre
   Poisson blanc en papillote avec des petits oignons et ails et petit légumes pour donner du goût
   Riz complet
   Yaourt aux fruits
   Eau

 La compétition

Le petit déjeuner : ne prendre que des aliments faciles à digérer et au moins 2 à 3 h avant la course ; selon vos habitudes du réveil, pas plus que d’habitude ni trop peu.
L’échauffement est à 9h30 et la course à 10h30 donc le petit déjeuner est à absorber à 8h voire 8h30 max.
N’oubliez pas d’introduire un produit laitier, une céréale et un fruit.
Eviter le lait et les fruits crus si vous avez tendance à stresser. Prenez un yaourt et une compote.
Si vous n’arrivez pas à manger, emportez votre petit déjeuner et consommez-le en petite quantité. Il devra comporter au moins un fruit cuit comme la compote et une céréale (pain, pain de mie, biscottes)à consommer  juste avant l’échauffement ou quand vous vous le sentez !

Emporter avec vous une bouteille d’eau que vos garderez toute la journée. Vous pouvez y mettre un peu de sucre 30g pour 1L d’eau. Elle vous donnera un coup de fouet pour les coups de pompes. Le sucre dilué dans l’eau est plus vite absorbé.

 Dans tous les cas éviter de prendre des aliments trop riches en graisse ou trop riches en sucres.

Pour le repas du midi, même conseil que pour la veille pour bien récupérer. Buvez également de l’eau gazeuse. Les bicarbonates qu’elles contiennent  vont permettre d’éliminer l’acide lactique produit. Un fruit en fin de course ou un jus de fruit sont intéressants pour reconstruire les réserves en sucre. Le coca ou la bière ne feront qu’accentuer la déshydratation et attaque votre estomac.

 Bonne course!

Facebook
Digg
Blogger Post

Pas d\


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Carmel 150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte