Magazine Cinéma

La cité de la joie

Publié le 24 septembre 2009 par Olivier Walmacq

la_cite_de_la_joie

genre: drame

année: 1992

durée: 2h15

l'histoire: La rencontre à Calcutta entre une famille pauvre et se battant pour subsister et un médecin désabusé par sa profession.

la critique de Indiana Jones:

Roland Joffé réalisateur au talent certain (sauf sur captivity, véritable nanar honteux) signe ici un drâme poignant, en faisant se croiser 2 personnes dont la rencontre semblait improbable et qui vont s'apporter mutuellement plus de choses que ce qu'on aurait pu croire.

Véritable hymne au retour aux valeurs simples (la famille, un toit pour la nuit, du travail), ce film nous entraine grâce à ses acteurs fascinants et ce bien avant le "Slumdog millionaire" de Danny Boyle dans les espoirs et la lutte de chaque jour d'une famille pour survivre.
Surtout le film nous montre tout l'amour d'un père pour sa famille et son sacrifice pour eux. Des valeurs qui peuvent nous sembler futiles mais qui trouvent tout leur sens dans ce film touchant.

Le film ne sombre jamais dans le mélodrame gratuit et est servi par une distribution impeccable. Même si Swayze joue à merveille son rôle, il est éclipsé par la distribution indienne, toujours impeccable et juste, tout particulièrement le père qui se révèle profondemment attachant.

Un joli drame que cette cité de la joie, un film sain, vital et qui remet les idées en place. Vraiment capital dans notre société égoïste et cynique.

Note: 18/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines